FESTIVAL D’AVIGNON 2012 : LE GRAND JOUR

Voilà. On y est.  Le 66e Festival d’Avignon ouvre ses portes ce soir avec Simon McBurney dans la légendaire Cour d’Honneur. Un artiste total sur le plateau non moins fameux du Palais, certainement l’un des plus impressionnants et difficiles qui soit. Et toujours ces murs extraordinaires que Jean Vilar avait su si bien repérer, un écrin magnifique chargé d’histoire pour le plus beau théâtre du monde.

La présence annoncée du nouveau Président de la république (le 15) et de sa ministre (ce soir) sont sans doute le signe d’une réconcilition de l’Etat avec ce que le pays porte de plus fort comme valeurs, à commencer par la Culture, première d’entre elles. Apprécions que la page sombre de ces cinq dernières années soit définitivement tournée, et qu’il en soit fini du mépris ostensible que l’Etat affichait hier sans complexe à l’endroit de la chose culturelle et de ceux qui la font.

Le Off ouvre ses portes ce même jour, avec ses mille spectacles et son cirque habituel. Avignon s’en trouve transformée en profondeur le temps d’un festival dont ne peut que souhaiter qu’il fête dignement le théâtre. Voeu pieux nous direz-vous, au regard de l’abondance surréaliste des propositions et de la douteuse probité artistique de beaucoup d’entre elles. C’est le Off, et cette édition n’échappe pas à ses immuables fondements. Une avalanche de papier, illisible et inefficace, une foire permanente, une énergie stimulante, mais aussi l’espoir souvent déçu de milliers de professionnels : l’essence du Off.

Pour la troisième année, Le Bruit du Off va accompagner quotidiennement les festivaliers. C’est toujours un rendez-vous exceptionnel, un plaisir intense, qui nous oblige. Dans le fil des deux saisons précédentes, nous nous attacherons à maintenir le cap, notre ligne éditoriale comme  l’indépendance qui caractérisent le titre.

Merci à vous tous si nombreux et si fidèles à nous lire.

Le Festival et son Off sont ouverts.  Nous souhaitons à tous le meilleur possible pour cette édition 2012. Vive le Théâtre, vive le Festival et vive le Off !

M.R.

Photo : Le Maître et Marguerite de Simon McBurney qui ouvre ce 7 juillet le 66e Festival d’Avignon.

About these ads

Les commentaires sont fermés.

%d bloggers like this: