« LE PETIT CHAPERON ROUGE », EPATANT ET JUBILATOIRE !

le-petit-chaperon-rouge-theatre-du-chene-noir

LEBRUITDUOFF.COM – 9 juillet 2019

AVIGNON OFF 19.« Le petit Chaperon rouge », écrit et mis en scène par Julien Gelas au Théâtre du Chêne Noir avec Liwen Liang, Renaud Gillier, Guillaume Lanson. A 11h, relâche les 15 et 22 juillet.

Bon sang ne saurait mentir ! Julien Gelas n’échappe pas au plaisir familial de la fable qui a du sens, dès lors qu’elle est remise au goût du jour.

Avec cette version résolument moderne du conte universel rendu célèbre par Grimm et Perrault, son Petit Chaperon rouge est fidèle à la règle. Entre une mère dont les contraintes du quotidien ont fini par étouffer les rêves et une mère-grand nostalgique des grands élans révolutionnaires et de mai 68, toutes deux magistralement interprétées par Renaud Gillier (formé à la Commedia del arte), cette enfant tout drapée de rouge et sublimée par la comédienne chinoise Liwen Liang, une vraie pépite sur scène, devient avec son sourire éclatant et sa gestuelle de danseuse ballerine, une héroïne des temps modernes.

Face au danger, incarné par le grand méchant loup joué par le fidèle Guillaume Lanson, égal à lui-même, c’est à dire toujours excellent quels que soient les rôles, Liwen, pardon le petit chaperon rouge, se révèle farceuse, courageuse et sensée. D’autant que ce dernier, rusé comme pas deux, et se jouant de la bêtise humaine de chasseurs lancés à ses trousses, sera tout aussi redoutable… comme dans la vraie vie !

Bref, pour le plus grand bonheur des enfants, jeunes et anciens, ce conte allégorique vif, enlevé, décapant nous offre des moments délicieux, et parfois complètement déjantés. Le public ne s’y trompe pas. Il se régale et le témoigne avec une formidable ovation avant de quitter, avec la banane, ce joli bouquet d’émotions soutenu par un regard critique sur le monde d’aujourd’hui confronté aux forces destructrices.

André Baudin

Photo Clément Puig

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie