« TOUTES LES CHOSES GENIALES », ÔDE A LA VIE

TCG2BrunoDewaele-min

LEBRUITDUOFF.COM – 18 juillet 2019

AVIGNON OFF 19. « Toutes les choses géniales » De Duncan Macmillan – Mise en scène : Arnaud Anckaert à la Manufacture du 05 au 25 Juillet (relâche les 11 et 18) à 10h15.

Sujet difficile s’il en est que celui proposé par le metteur en scène Arnaud Anckaert d’après un texte de l’auteur anglais Duncan Macmillan. Ici on y parle de dépression et de suicide, celui d’un proche du personnage face à nous sur scène. Dans une scénographie astucieuse, le comédien Didier Cousin se retrouve au centre d’un cercle formé par les spectateurs dans lequel chacun aura un rôle à jouer.

Sans jamais heurter, le comédien invite tour à tour les spectateurs à endosser un rôle, à lui donner la réplique afin de faire avancer l’histoire mais aussi à davantage nous impliquer sur ces sujets dont chacun ne peut échapper au moins une fois dans vie.

Didier Cousin nous dessine par petite touche le portrait intimiste de cet homme en devenir qui découvre peu à peu ce qu’est la dépression de sa mère puis, plus tard, nous confronte avec lui au suicide de cette dernière. Sans pathos, le personnage dresse la liste avec nous de toutes ces choses qui nous font aimer la vie mais qui ne guérissent pas néanmoins des bleus à l’âme. Le dispositif mis en place par le metteur en scène et le jeu subtil du comédien permettent à tous les spectateurs d’avoir cette impression réelle de participer à bien plus qu’un
spectacle.

Didier Cousin prend par la main avec délicatesse et entraîne avec lui l’ensemble du public dans cette ode à la vie qui ne se refuse pas de regarder en face la réalité de la détresse humaine. Point d’angélisme ici mais le constat de réelles souffrances et de la vie que l’on doit à tout prix continuer sans se mettre la tête dans le sable.

A la sortie, hors de la scène, le comédien invite les spectateurs à compléter cette liste de choses géniales qui doivent nous permettre de se raccrocher à la vie. Ce procédé, plus qu’un gadget, fait naître un autre lieu de théâtre et de partage, au-delà des murs de la scène et des personnages. Le lieu de la vie.

Pierre Salles

Photo Bruno Dewaele

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie