« LE CORBEAU BLANC », LE DERNIER PROCES D’UN GENOCIDEUR

corbeau

LEBRUITDUOFF.COM – 19 juillet 2019

AVIGNON OFF 19. « Le Corbeau Blanc » – D’après Donald Freed, « Eichmann, autopsie de la barbarie » – mes William Mesguich – Théâtre La Luna – Du 5 au 28 juillet 2019 à 14H15.

Eichmann, les yeux bandés, assis dans une pièce contiguë à ce qui doit être son lieu d’enfermement, la prison de Ramia, près de Tel Aviv-Jaffa. Entre en scène une femme militaire chargée d’interroger l’ancien criminel de guerre afin d’instruire son dossier en vue du procès.

Passé les présentations, empreintes de courtoisie réciproque, un face à face tendu, crispé, se met en place, non sans mal. Eichmann tergiverse, refuse l’instant où il devra s’expliquer sur le rôle exact qu’il a joué dans la mise en place de la logistique de la « solution finale » ayant abouti à la Shoah.

Silences éloquents et poses statufiées des protagonistes, soulignants la scansion du discours sensé donner sens à la parole. Tension palpable.

Les deux acteurs Nadège Perrier et Hervé Van der Meulen, (nommément la psychologue et Eichmann), les deux représentants du « bien et du mal », tentent de reconstituer ce qui a pu être cette volonté de passion et d’action. La psychologue va t’elle amener Eichmann à se souvenir des instants tragiques de ses mises en scènes qui vont participer à l’instauration d’une logistique d’un système de destruction ? Il en faut plus que ça pour dénouer la tension !

Eichmann n’est pas homme de grand caractère pour accepter sa culpabilité. N’a t’il pas tout fait pour être du côté du camp de la tyrannie ? Si nous disons que le mal n’est pas créé par nous ou par d’autres, qu’il naît de ce tissu que nous avons serré entre nous et qui nous étouffe : alors personne n’est coupable ? Les deux protagonistes arriveront ils à réintégrer cette culpabilité erratique ? Rien n’est simple dans cet affrontement…

Et nous, de l’autre côté, pouvons-nous nous innocenter dans la mesure où l’objectivité comporte des définitions différentes de celles qui se présentent dans la conscience de l’individu agissant ? Eichmann ne se reproche t’il pas, uniquement, que ce dont il avait connaissance ?

La pièce est basée sur les archives du procès.

André Michel Pouly

On dit qu’on fait des corbeaux blancs en les exposant à la fumée du souffre.

Commentaires fermés

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

    AFC Avignon 2011 Avignon 2012 Avignon Festival Off avignon Le Off avignonleoff avignonleoff.com Avignon Off Avignon Off 2011 Avignon Off 2012 Avignon Off 2013 Avignon Off 2014 Avignon OFF 2015 Avignon Off 2016 Avignon OFF 2017 AVIGNON OFF 2018 AVIGNON OFF 2019 Avignon OFF 2021 Festival d'Avignon Festival d'Avignon 2011 Festival Off Avignon Festival Off d'Avignon Off 2011 Off 2012 Théâtre
  • Chercher par artiste ou catégorie