AVIGNON OFF 2021 : LES 12 LIEUX INCONTOURNABLES DU OFF 2021

manuf21-800x400

LE GUIDE DU OFF® 2021 : LES 12 LIEUX INCONTOURNABLES DU OFF

116 salles ouvrent leurs portes le 7 juillet. Une profusion qui malgré la pandémie et les incertitudes n’a que peu décru (140 lieux en 2019), et reste du coup illisible pour les néo-spectateurs de ce OFF 21. Passons sur les détestables « boîtes à rire » des environs de la rue de la République ou les minables garages disséminés partout dans l’intra-muros, singulièrement dans les rues des Teinturiers, Bonneterie, Carreterie ou Carnot, tous à éviter. Passons également sur les dizaines de plus ou moins mauvaises salles proposant du très dispensable théâtre privé parisien dans souvent ce qu’il a de plus racoleur, ou encore sur ces thénardier louant leurs créneaux à prix d’or à de pauvres troupes à peine sorties de leur statut d’amateurs… Et ils sont légion ! Reste donc une poignée de lieux, une petite trentaine tout au plus, qui méritent le qualificatif de « théâtres ». Parmi ceux-ci, nous en avons sélectionné 12 cette année, parfaitement incontournables pour la grande qualité de leurs programmes mais aussi pour l’éthique, l’engagement et l’exigence artistique dont ils font montre. Les voici :

La Manufacture : Un de nos lieux préférés du OFF depuis 2010, avec une programmation exigeante, très contemporaine et très copieuse en nombre de spectacles. Pascal Keiser et son équipe multiplient les propositions innovantes, éclatées sur plusieurs lieux, intra et extra muros. Une Manufacture très active qui privilégie la création la plus pointue et la plus surprenante, tout en diversifiant les approches esthétiques du spectacle vivant. Hautement recommandé.  La Manufacture

Le 11-Gilgamesh : Un théâtre qui depuis qu’il a été repris voici six ans maintenant est une salle dont les propositions vont du théâtre populaire aux textes classiques jusqu’au théâtre  contemporain. Le tout toujours de très bonne tenue avec souvent quelques belles découvertes. Une belle programmation diversifiée, accessible, avec souvent des accents sociétaux ou politiques pleinement d’actualité. Un très bon choix. 11 • Avignon 

Le Train Bleu : A l’instar du 11 Gilgamesh, voici une salle très intéressante, avec des programmes populaires et accessibles, mais aussi des incursions dans des pièces plus expérimentales. Une salle qui sait diversifier ses propositions. Installée depuis quelques années seulement, elle a su prouver la belle qualité de sa programmation et s’est construit une jolie réputation tout à fait méritée. Un très bon choix également. Théâtre du Train Bleu

Le Théâtre des Carmes :  Lieu historique du OFF, qu’André Benedetto a ouvert en 1966, fondant par ce geste l’aventure du OFF d’Avignon, le Théâtre des Carmes est depuis la mort de son fondateur dirigé par son fils Sébastien, avec des propositions toujours intéressantes et surtout -il faut le signaler, tant c’est plutôt rare dans ce OFF mercantiliste- une forte propension à aider de jeunes artistes, leur offrir une première chance sous forme de résidences offertes aux compagnies et de co-réalisations dans le festival. Un autre incontournable du OFF. theatredescarmes

Le Théâtre des Halles : Un lieu historique du OFF, forcément indispensable au OFF, car réputé pour ses choix exigeants et l’investissement intellectuel et créatif de son directeur Alain Timar. Une programmation solide, carrée, qui fait la part belle aux auteurs et aux écritures contemporaines. Jamais élitistes mais accessibles à tous, les spectacles proposés sont toujours de très haute tenue et les compagnies invitées, très professionnelles, développent un théâtre ancré dans l’histoire du Théâtre, avec de très belles distributions et parfois quelques fulgurances de bon aloi. Très recommandé. Théâtre des Halles

 La Factory (Théâtre de L’Oulle + Salle Tomasi + Chapelle des Antonins ) : Une « fabrique d’art vivant » qui est dirigée par le dynamique et inventif Laurent Rochut qui se démène à l’année, contre vents et marées,  pour proposer spectacles et résidences dans ses trois théâtres, ainsi que des « Coup de Pouce » à de jeunes compagnies. A noter, la volonté affichée de programmer, outre du théâtre, beaucoup de Danse contemporaine. Un -des- lieu(x) à fréquenter sans retenue. La Factory,

Le Théâtre Transversal :  Fondé et dirigé avec passion et abnégation par la metteure en scène avignonnaise Laetitia Mazzoleni depuis quelques années, une programmation exigeante et ouverte, fléchée sur de jeunes compagnies, et ouverte à des expériences théâtrales hors des sentiers battus. Encore un  théâtre particulièrement ouvert et inventif, qui n’a de cesse de découvrir et explorer la jeune création qui résonne des préoccupations sociétales contemporaines. Un très bel endroit, chaleureux et intimiste, à explorer sans férir. Théâtre Transversal

Le Théâtre Golovine : Il est le lieu historique et permanent de la Danse à Avignon, une institution avignonnaise fondée au siècle dernier par les danseurs étoiles Catherine et Georges Golovine et maintenant dirigée par Yourik et Christelle Golovine. Toujours une jolie programmation, exclusivement dédiée à la Danse bien sûr, qui fait la part belle aux jeunes compagnies et à des créateurs ancrés dans la réalité de la Danse actuelle. Un bel endroit à fréquenter les yeux bien ouverts. Théâtre Golovine

Artéphile : Encore un théâtre ouvert à la jeune création et qui propose une programmation soignée, volontiers poétique, en tout cas attentive aux artistes et à l’écoute des problématiques actuelles. Un théâtre intimiste où vous serez bien reçu, ancré dans le partage et l’envie de théâtre. Une jolie découverte à explorer. Artéphile

Le Théâtre des Doms :  la scène permanente de la création belge francophone à Avignon, financée par la Région Wallonie. Les Doms, c’est d’abord un très joli lieu accroché au pied du Rocher des Doms, avec sa cour conviviale et une belle salle de spectacle. Beaucoup de résidences de compagnies belges francophones bien sûr, des sorties de résidence toute l’année et en juillet une programmation de grande qualité d’où souvent émergent de belles découvertes. Un lieu à découvrir ou redécouvrir. lesdoms.eu

Villeneuve en Scène : Voici un festival dans le festival, spécialisé dans le spectacle de rue, le cirque et les expériences transversales. Sis à Villeneuve les Avignon, de l’autre côté du Rhône donc, il propose un large panel de traversées singulières, dans un cadre magnifique puisque utilisant toute la palette des superbes extérieurs de ce village attachant, qui a construit son histoire sur les résidences cardinalices, face à l’emblématique palais pontifical. Pour les amateurs de ces disciplines croisées, un parcours indispensable. Festival Villeneuve en Scène 

Le Totem :  La scène permanente jeune public d’Avignon, d’ailleurs conventionnée par le Ministère. Un programme exigeant et jamais mièvre, un grand respect du public d’enfants et un grand professionnalisme en font un lieu important du OFF en juillet. Pour petits et grands, à suivre sans réserve. LE TOTEM – Scène conventionnée

Comments
9 Responses to “AVIGNON OFF 2021 : LES 12 LIEUX INCONTOURNABLES DU OFF 2021”
  1. Angeline Piéron dit :

    Que dites vous de l’Entrepôt ?

  2. Marie DUROCHAT dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre site qui aide beaucoup dans ce nombre incalculable de spectacles…Pourrais-je avoir votre avis sur le théâtre Condition des soies? Leur programmation me semblait bien mais je suis néophyte en matière de théâtre. Merci et bon festival

    • redaction dit :

      Il y a quelques années, La Condition était un théâtre recommandable… Dorénavant, il a été repris et franchement sa programmation ne nous fait pas rêver. à moins que vous aimiez le folklorisme provençal et subir l’egotisme de Caubère qui y donne « Les Lettres de mon moulin »… Nous avons sélectionné 12 salles sûres et incontournables, où vous serez certaine d’y faire de jolies découvertes. Et surtout si votre séjour est réduit, fiez-vous aux programmations de celles-ci. Vous pouvez également consulter notre sélection de 50 spectacles recommandés dans le Off d’Avignon… Merci pour votre message et un excellent festival !

  3. Louis Souffle dit :

    Bonjour, Allez c’est parti, comme chaque année je consulte assidûment le Bdo avant de réserver un spectacle. Cette année cependant je vois des inserts publicitaires du TdH, Artephile, Golovine, Factory, Goutte d’eau dans un nuage (dont j’ai vu la version courte en 2019 et que je conseille), L’Utopie des arbres,…
    Du coup je me demande si vous pourrez dire du mal de ces théâtres et spectacles?
    Cordialement

    • redaction dit :

      Ce sont juste des partenariats, cher lecteur, pas de la pub. Et vous remarquerez que parmi les 12 salles que nous avons citées seules 5 sont nos partenaires… Ce qui est du coup normal au vu d’un partenariat : on ne va quand même pas renier nos choix assumés de partenariats ! Quant aux compagnies, ce sont elles qui ont voulu figurer comme partenaires, mais ça date de l’an passé, et pour l’une d’entre elles, en 2019, nous en avions fait notre « coup de coeur ». Quant à dire du mal des théâtres ou des spectacles qu’ils accueillent, nous ne nous sommes jamais gênés, ce me semble. Chacun le sait ici et chacun reconnaît notre indépendance d’esprit absolue pour ce qu’elle est, depuis 2010, et la respecte : c’est même ce qui fait notre « signature » ! Voilà pour le complément d’info. Bon festival !

  4. PAUL GRANIE dit :

    Et le chêne noir ?

    • redaction dit :

      Avez-vous bien lu notre préambule, cher lecteur ? La salle dont vous parlez, comme d’autres (les Hivernales, par ex) ne correspondent pas à l’éthique et à la morale que nous attendons d’un théâtre, notamment par rapport au comportement qu’elles ont à l’égard de leurs salariés, mais pas que… Il vaut mieux pour elles ne pas rentrer dans les détails : les dossiers sont lourds, très lourds et encombrants pour leur image, et en parfaite contradiction avec les « idées » et professions de foi qu’ils-elles affichent partout où ils-elles le peuvent avec tout le cynisme qu’on leur connaît… Mais ce n’est ni le lieu ni le moment d’en discuter ici. De plus, pour revenir à la première salle que vous évoquez, au-delà de ses manquements évidents à la déontologie élémentaire d’un employeur culturel envers ses employés (entre autres graves manquements) s’ajoute une programmation déplorable, qui transforme ce théâtre depuis la reprise en mains du nouveau directeur (mais les prémices en étaient déjà bien installées depuis plusieurs années) en simple officine du théâtre privé parisien, pour ne pas dire des boulevards, dans ce qu’il a de plus racoleur et détestable…

Répondre à Angeline Piéron Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie