« L’HOMME QUI TUA MOUAMMAR KADHAFI », BLUFFANTE MANIPULATION…

kadhafi

lebruitduoff.com – 17 juillet 2021 

AVIGNON OFF 2021. « L’homme qui tua Mouammar Kadhafi » – Conception, écriture et mise en scène du collectif Superamas – Théâtre 11 – du 7 au 29 juillet à 17h05.

Compliqué de parler de ce spectacle sans en dévoiler tous les ressorts qui se doivent de ne pas être révélés tant le ton employé par le journaliste Alexis poulin, sur le plateau, est proche de l’enquête journalistique. Sur scène, sous la forme d’un interview, le journaliste et un ancien membre de la DGSE, maintenant à la retraite, qui a décidé de témoigner sur l’affaire Kadhafi et, bien sûr, sur le financement de la compagne de Nicolas Sarkozy.

D’une façon très réaliste, la mise en scène orchestrée par le Collectif Superamas plonge le public dans un abîme politique et financier international où se mêlent argent, pouvoir et géopolitique. Comme décor un simple plateau, comme ceux qu’on peut voir à la télé. En revanche, la vraie force de ce spectacle est dans la présence d’un retraité de la DGSE, répondant aux questions d’Alexis Poulin mais aussi à celles du public.

Tout est ici affaire de manipulation. Du début à la fin, Alexis Poulin, l’interviewé et la mise en scène de Superamas décryptent cette affaire et en démontent les rouages de la manipulation, de l’information et de la vision que parvient à imposer un système maniant cet art à merveille. Le public sort troublé de ce moment de théâtre/journalisme mêlant avec efficacité et intelligence ces deux outils, permettant à chacun d’y voir plus clair, à la fois sur cette affaire et sur les rouages de la désinformation d’Etat.

Pierre Salles

Comments
2 Responses to “« L’HOMME QUI TUA MOUAMMAR KADHAFI », BLUFFANTE MANIPULATION…”
  1. ON VA BIEN TROUVER … (le reste est censuré car relève de menaces directes contre notre rédaction)

    • redaction dit :

      On a votre adresse IP Monsieur le courageux envoyeur de menaces sous couvert d’anonymat et venons de déposer une plainte auprès du Procureur de la République. Menacer un titre de presse est passible de 5 ans d’emprisonnement, au cas où vous l’ignoreriez… Et attendez-vous à en avoir une seconde pour usurper le site d’AF&C

Répondre à Le bruit du OFF Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie