Le buzz du Festival

gif buzz festival

LE BUZZ DU FESTIVAL : Le fil quotidien du IN et du OFF, ses dessous de cartes, ses coups fourrés… Bref, la rumeur d’un festival !  Suivez-en le buzz au jour le jour : en une ligne, tout  CE QU’IL FAUT SAVOIR du festival, de sa vie souterraine, de ses pros et du « marché », de ses spectacles et de ce que le public en pense, de ce que nos lecteurs nous en disent …

– OCCUPATION des Théâtres : Décidément les « occupants » des théâtres et leurs syndicats, CGT spectacles en tête, sont impayables. Outre le fait qu’ils virent manu-militari tout ce qui ressemble à un journaliste (donc un « vendu » des « médias aux ordres », selon leur subtile terminologie) venu enquêter sur leurs occupations de lieux culturels (cf notre reportage : https://lebruitduofftribune.com/2021/03/29/occupons-occupons-bien-dormir/), voici un aperçu de leurs revendications surréalistes, au nom de la fameuse « convergence des luttes » : Jugez par vous-même…

« Nous demandons: – L’abandon pur et simple de la réforme de l’Assurance CHÔMAGE : Avec cette réforme, c’est 840 000 intermittent.e.s de l’EMPLOI qui perdront, en moyenne, 24% de leurs revenus.
· Plus de moyens pour les hôpitaux : moins de fermetures, plus d’ouvertures de lits.
· La revalorisation des salaires du personnel soignant.
· L’élargissement du numerus clausus : admission aux études de santé françaises.
· La réouverture des universités : On ne sacrifie pas la jeunesse !
A savoir, un plan d’accompagnement des élèves, étudiants et étudiantes pour leur permettre d’accéder à l’emploi.
· L’ouverture de la protection sociale à toute personne de moins de 25 ans privée d’emploi.
· La prolongation de « l’année blanche » d’une année à partir de la fin de la période d’impossibilité de travailler pour les intermittents du spectacle.
· Un plan massif de soutien à l’emploi, en concertation avec les organisations représentatives et les salarié.e.s. y compris dans les secteurs de la culture, du tourisme et de l’évènementiel.
· Une baisse du seuil d’accès à l’indemnisation chômage pour les primo-entrant.e.s (celles et ceux qui n’ont encore jamais été indemnisés) ou pour les intermittents et intermittentes en rupture de droits. Aujourd’hui, certaines personnes dites « primo arrivant.e.s » ayant des droits à l’indemnisation, vivent, en dessous du seuil de pauvreté.
· Des mesures d’urgence pour garantir l’accès aux congés maternité, paternité et maladie pour tous les travailleur.euse.s en emploi discontinu.
· Le renforcement Égalité Femmes/Hommes, particulièrement en cette période où les femmes sont les premières victimes de la crise.
· Des moyens pour garantir tous les droits sociaux : formation, retraite, médecine du travail, congés payés, dont les caisses sont en péril du fait de l’arrêt des cotisations.
· Une véritable politique culturelle du service public de la culture, accompagnée de véritables moyens financiers, par un plan massif de soutien à l’emploi en concertation avec les organisations représentatives.
· La réouverture de tous nos outils de travail : théâtres, cinémas, musées, établissements d’enseignement artistique, salles de sport, restaurants, hôtellerie, tourisme, salons, saisonniers et tout l’espace public….
· L’assouplissement de l’état d’urgence sanitaire.
· Le retrait de la loi sécurité globale.
· L’application des propositions de la convention citoyenne pour le climat. »

Et pourquoi ne pas y ajouter « le droit des renards à coucher avec les jeunes poules pré-pubères », « le droit de vomir sur les moquettes des lieux de réception officiels », « le droit de se masturber dans les officines capitalistiques de la Culture de masse que sont les FNAC et autres temples de la consommation culturelle »… Bref, un inventaire à la Prévert, indigeste et surréaliste, digne des « luttes » du PC des années 70. Comment peuvent-ils s’imaginer être crédibles, alors que la seule revendication qui compte -et nous intéresse tous- est bel et bien la réouverture des lieux de spectacles ?

Prolongez toute l’année le goût des Festivals d’Avignon, IN et OFF, en cliquant chaque jour sur notre quotidien théâtral LE BRUITDUOFF TRIBUNE ! Toute l’actu du spectacle vivant de Paris à Bruxelles ou Lausanne, sans oublier les Régions et leurs métropoles… Rejoignez nos 65 000 lecteurs mensuels sur un quotidien 100% « BDO compatible », qui traite l’info et la critique théâtrales sans tabou ni trompettes !

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie