Simples Mortels au Théâtre des Halles (Le fil#O3)

. Vu au Théâtre des Halles la dernière créa d’Alain Timar. Simples Mortels, un oratorio qui se déploie lentement dans une scéno majestueuse (comme souvent chez Timar). Un texte (Philippe de la Genardière) qui nous parle de nos deux dernières décennies, servi par une mise en scène millimétrée, que les comédiens font circuler polyphoniquement. Un très bon travail sur le son et les mots, peut-être à ajuster plus précisément. La création 2010 de Timar est un ballet démultipliant le sens de la narration, qui nous concerne tous lourdement, puisque c’est de notre Monde qu’il s’agit, avec ses soubresauts et ses péripéties, sa marche affolée, dont le sens général nous échappe de plus en plus. Cette oeuvre sera présentée au Festival Off d’Avignon en juillet prochain. On en reparle…

Publicités

Commentaires fermés