OFF 2011. Une vie sur mesure : une histoire de cadence…

VU : Une vie sur mesure / Cédric Chapuis / ms Stéphane Batlle / Théâtre du Chêne Noir, 20h00.

Seul, habillé de blanc, Adrien, l’unique personnage en scène, narre son histoire d’amour avec l’instrument de musique de sa vie : la batterie. De l’enfance à l’adolescence, la cadence et le rythme accompagnent les aventures du garçon qui découvre les difficultés de faire comprendre à ses proches sa passion pour cet instrument quelque peu encombrant…

Tout de la pièce, très autobiographique, est mesuré et réalisé avec grande application chez le comédien Cédric Chapuis. Un rythme qui en 1h25 sera celui tantôt de la batterie, en exergue à droite de la scène, tantôt celui du discours frétillant du personnage central, ce musicien amoureux de son instrument, qui revient toujours à cette amie exigeante, malgré quelques obstacles vite écartés : famille, voisins, argent. Les épisodes s’enchainent facilement sans grande surprise. C’est d’ailleurs la seule chose à regretter de cette pièce : l’absence de surprise. Au fond, l’idée est assez originale puisqu’il s’agit avant tout découvrir cet instrument très particulier qu’est une batterie.

En effet, ce n’est pas la performance du comédien, irréprochable par ailleurs, mais plutôt le pitch, très simple (trop ?), linéaire, et un tantinet prévisible. C’est regrettable, car sinon, quelle joie d’écouter le musicien passer du « trash metal » à un air de « bossa nova ». Les passages musicaux sont peut-être un peu courts, laissant beaucoup de place au récit de l’enfance et de l’adolescence. C’est d’ailleurs avec ces séquences musicales que le spectateur pourra être déçu, mais les mélomanes seront heureux tout de même de ces trop brefs moments de cadence. Pour le « Bruit », c’est la cadence qui compte !

Yaël Granier

Publicités
Comments
3 Responses to “OFF 2011. Une vie sur mesure : une histoire de cadence…”
  1. Damien dit :

    Mais non doudou , t’es pas tout a fait mort ! gamin dans les 50 tu peux encore bien espérer 10 bonnes années. Je suis curieux de voir ton spectacle l’an prochain au festival 2012.

  2. doudou mariolo dit :

    il y aurait parait il aussi le « OUFF du OFF  » sous un chapiteau un peu fou le Mazouing , et la passent les « jaouen et les rouflakets » groupe avec qui j’ai joué et qui ma fait bien rigoler !

  3. doudou mariolo dit :

    Je ne le savais pas mais j’aurais pu faire Avignon si j’avais connu XYZ , Pierre ,Paul , Jacques ! mon spectacle qui commence à tourner (première chez les Roulottes en chantier des du cirque Rasposo ) est l’histoire de « Jeanjean de pétaouchnok  » où un chronique plus ou moins auto biographique , d’un gamin des années 50 « traumacirqué » mais bon certainement pas aussi bien « ficelé » vu que c’est un spectacle tout en oralité rien sur papier tout dans la tête ! lalalalalala ! ai raté l’occasion de ma vie !!!!! merci Yaël de m’avoir donné ce frisson théâtral de plaisir !