Théâtre des Halles : Liberté, Egalité et servitude

VU : Discours de la servitude volontaire / François Clavier / Stéphane Verrue / Théâtre des Halles / 19h30.

C’est dans la sobriété de la Chapelle Sainte-Claire au Théâtre des Halles qu’est déclamé le texte incontournable de La Boétie sur la fameuse servitude volontaire des peuples. Assis, debout, accroupi, à genoux, le comédien François Clavier plonge dans la prose concise d’un auteur qui décrit la plus grande des actualités politiques : la soumission au tyran.

Il n’y a rien d’engagé dans cette pièce, il s’agit seulement d’une pause humaniste. Bien que le texte semble connu par tout observateur politique, familier pour tout étudiant, essentiel pour tout penseur, l’entendre demande une écoute particulière : il plaira donc aux aficionados. Le comédien a choisi de présenter le discours à la façon d’un cours magistral qu’aurait pu délivrer soit un professeur désabusé, soit un penseur déchu,- tous deux déplorant cette soumission généralisée au maître.

Avec la voix inspirée de François Clavier qui porte dans toute la chapelle, le spectateur n’est pas abandonné sur le chemin : il est saisi du début à la fin. Il ne fallait pas de ce fait un autre lieu que cette chapelle intimiste, pour que le comédien nous offre avec justesse ce grand texte de La Boétie. Pour le « Bruit », mention très bien à François Clavier !

Yaël Granier

Publicités
Comments
One Response to “Théâtre des Halles : Liberté, Egalité et servitude”
  1. doudou mariolo dit :

    On retrouve encore le rapport dominant dominé est un effet d’élections ?
    si ce spectacle passe à Nantes où Angers irai le voir aussi !
    merci de la critique !