OFF 2011. Le Nez : un Gogol sans odeur, ni cap ni péninsule

VU : Le Nez / Albatros / 16h15 / Compagnie des Poly’gones

Le clown Kovaliov a perdu son nez. C’est pour lui un drame qu’il revit en compagnie de Petrouchka l’accordéoniste et Nathalia la danseuse. C’est donc dans l’univers du cirque que la compagnie des Poly’gones se propose de relire la nouvelle de Gogol.

L’ambiance est festive dès le moment de s’installer dans la salle de l’Albatros. Nous sommes accueillis par la musicienne et la danseuse, pendant que le clown finit de se maquiller devant son miroir qui nous fait face. Drôle de cadre pour appréhender le texte de Gogol.

En réalité, faire perdre son nez à un clown plutôt qu’à un important fonctionnaire pétersbourgeois rétablit un sens à un propos qui se veut volontairement absurde. Certes, un clown sans son nez rouge est bien en peine, mais aucun des numéros qui nous sont présentés vont l’aider, et la satire sociale qui est au fondement du texte d’origine se perd.

La poésie du spectacle ne réussit pas vraiment à convaincre quant au projet annoncé. Adaptation ? Il faudrait d’avantage parler de prétexte qui ne prétend pas vraiment mettre à l’honneur l’oeuvre de Gogol, ou de façon très détournée.

Floriane Toussaint

Publicités
Comments
3 Responses to “OFF 2011. Le Nez : un Gogol sans odeur, ni cap ni péninsule”
  1. Et un extrait de notre réponse à leur « présidente » :

    Pour qui vous prenez-vous ? Nous sommes un titre de presse et pas une officine de publicité en ligne. donc votre demande surréaliste ne sera évidemment pas traitée, bien au contraire : je sens que l’on va reparler de vous ces prochains jours !

    Eléonor Zastavia, directrice de la publication

  2. Voici les « desiderata » hallucinants et strictement inappropriés de cette compagnie. Copie de leur mail adressé au journal (un pur régal et un bel exemple de méconnaissance du milieu professionnel de cette soi-disant compagnie :

    Bonjour Floriane TOUSSAINT,

    Je me permets de vous adresser ce message pour vous signifier quelques éléments :

    – la Compagnie des POLYGONES ne vous a pas autoriséeà publier votre article dans lebruitduoff, qui est un site national susceptible d’être consulté par les programmateurs. Votre article ne nous fait pas une bonne publicité. Par conséquent, je vous remercie de bien vouloir le supprimer du site

    – par ailleurs, nous ne vous avons pas autorisé non plus à publier notre image sur le site. Nous souhaitons en effet garder la main sur les supports sur lesquels apparaissent les photos du spectacle.

    Cordialement

    Mireille CORSINI – PRESIDENTE de la Compagnie des POLY’GONES

  3. poly'gones dit :

    MERCI POUR CE SI BEL ARTICLE. VOUS N’AVEZ PAS SAISI QU’IL S AGISSAIT D’UNE LIBRE ADAPTATION DANS L’UNIVERS CLOWNESQUE…LE PUBLIC SEMBLE ETRE PRESENT ET APPRECIER LE SPECTACLE.
    Aucun numéro semble l’aider à retrouver son Nez : Biensur que si!! C’est à travers tous ses tableaux et ses rencontres que le clown retrouve une identité…et son NEZ. Faut arreter de dormir pendant le spectacle! il retrouve même la force d’aimer…
    Merci d’avoir eu la décence de nous remercier pour l’invitation et le courage d’etre venue nous voir après le spectacle. Merci d’annuler votre article. (de plus votre allusion à cyrano est de mauvais gout) Lespoly’gones