OFF 2011 : Un court instant de lucidité…

VU : Album (Epilogue d’événements regrettables) / Jean-Jacques Faure / Théâtre Au Bout Là Bas / 17h10

Lucide et attentif comme peuvent l’être les amoureux déçus, désabusés ou simplement rattrapés par la vie, Jean-Jacques Faure plonge son regard dans celui de son public féminin. Ce dernier, interlocuteur privilégié, représente toutes les femmes, ou plutôt chacune d’entre elles. Lui, est chaque homme et devient leur intime.

On reconnaît les prêts à s’engager, les prêts à partir, les prêts à tout. On y retrouve les premières fois, les instants fugaces que le comédien analyse froidement.

Chaque femme de l’assistance a droit à sa vérité et doit l’affronter sans espoir d’échappatoire. Tout en douceur, il énonce des faits qui pourraient passer pour affreux s’ils n’étaient posés comme des caresses.

« Tu m’as dit : « je suis à toi ! ». Je ne savais pas quoi répondre… alors je t’ai embrassée pour te faire taire. »

Les peurs, les doutes et les hésitations sont au rendez-vous de cet Album, et l’on se prend à imaginer être une femme, pour voir, pour savoir ce que l’on peut ressentir, pour savoir ce que ça fait.

Nous ne sommes pas en reste toutefois car ces vérités sans artifice jetées aux femmes sont autant de miroirs tendus aux hommes.

Franck Glatigny

Publicités

Commentaires fermés