A LA LUNA : Des Lois de la gravité qui ne plombent pas…

VU : Les Lois de la gravité / ms Elizabeth Sender / Jean Teulé/ La Luna / 16.20 h.

Une femme entre dans un commissariat et confesse au lieutenant de permanence le meurtre de son mari dix ans auparavant…

Huis-clos intéressant où dès les premiers instants, la scéno classique mais efficace fait émerger le souvenir de «Garde à vue», un commissariat, gris, sale, froid, la nuit … Mais le texte de Jean Teulé ramène très vite à une intrigue policière plus surréalisante.

La bande son, patchwork industriel, ajoute à l’ensemble tantôt une pointe d’humour tantôt un climat oppressant, dans cette mise en scène classique et plutôt sobre, qui ne disperse pas le spectateur, et concentre sur le dialogue de ses deux « cassés de la vie ».

Les acteurs sont convaincus et convaincants. Marc Brunet en lieutenant fatigué par la dureté de son métier, en pleine empathie avec cette femme brisée par la vie, sert un jeu réussi, et Hélène Vauquois réplique tout en finesse et naïveté dans une prestation non dénuée d’humour, sorte de meurtrière candide en plein espoir de repentance.

Grâce aux répliques efficaces de Jean Teulé, servies par une pièce honnête et bien ficelée, le plaisir est là, non sans sourire. Plutôt réussi.

Pierre Salles

Publicités
Comments
2 Responses to “A LA LUNA : Des Lois de la gravité qui ne plombent pas…”
  1. P.Salles dit :

    Bonjour « Arts en scènes »,

    Le bémol vient surtout du classicisme global de la pièce. Il manque en effet ce « petit je ne sais quoi » comme vous dites, dans la mes, la sceno,le jeu ou les trois … qui peut réellement faire basculer la pièce dans l’absurde, le vain.
    Tout est bien ficelé , un beau paquet cadeau … d’où le « plutôt » de mon propos

  2. Oui la critique est juste. Et la conclusion aussi: plutôt réussi. Le plutôt laisse penser que cela aurait pu être réussi tout court mais il y a un « je ne sais quoi qui laisse sur sa fin », d’où le plutôt réussi. Nous nous sommes demandés si cela ne venait pas de ces personnages convaincants certes mais un peu irréalistes. Un spectacle sur lequel il serait intéressant d’échanger pour comprendre ce bémol. Dans notre salle, le public en général, a bien aimé.