AUX DOMS : Un Eloge de l’oisiveté rafraîchissant

VU : Eloge de l’oisiveté / Dominique Ronbgvaux / d’après Bertrand Russell / Théâtre des Doms / 16h35

D’après un assemblage de textes allant de Bertrand Russell à Denis Grozdanovitch, Dominique Rongvaux, dans une mise en scène de Véronique Dumont, propose une réflexion truculente sur la place du travail et du temps libre dans nos sociétés.

Principalement issu du livre du mathématicien Bertrand Russell, prix Nobel en 1950, et publié en 1932, cet « Eloge de l’oisiveté » reste terriblement actuel et visionnaire. Libertaire ou simplement humaniste éclairé, Bertrand Russell décortique les travers de notre système, qui tend à n’asservir qu’un plus grand nombre pour le Bien-être d’une poignée d’individus.

Sans jamais alourdir le propos, Dominique Rongvaux assène avec malice de simples vérités oubliées ou tues, exprimant avec bienveillance toute l’absurdité de notre système. La mise en scène soignée sied parfaitement à l’élégance de ce subtil comédien, dénicheur de véritables perles.

Les évidences fusent tout au long de cet Eloge, interrogeant chacun d’entre nous. L’intelligence du texte et de son interprétation font souvent sourire, parfois de manière grinçante, tant la vacuité de notre propre absurde nécessité à intégrer ce système ridicule saute aux yeux. Mais, pris par la main par le comédien, la pilule passe sans mal, et nul doute que le travail de réflexion perdurera bien après que le spectacle ait fini.

Pour notre part, nous nous plongerons avec plaisir dans les oeuvres genèses de ce délicieux Eloge, une belle mignardise en fin de festival, et suivrons avec intérêt les futurs « travaux ! » de ce bel acteur.

Il est à noter que ce jeudi se jouait la dernière en ce Off d’Avignon. Ce spectacle va tourner en France et ailleurs . Soyez vigilant .. Préparez vos agendas quitte à prendre un RTT .. S’ils existent encore !

Pierre Salles

Publicités
Comments
2 Responses to “AUX DOMS : Un Eloge de l’oisiveté rafraîchissant”
  1. doudou mariolo dit :

    Bien le bonjour Ami Critique , me revoici un peu critique aussi mais de la critique , alors pour le plaisir de taquiner , je vous rassure les RTT existent bien , et vous précise que c’est « une réduction de temps de travail » donc on dit « une » RTT , tout cela m’a fatigué vais de ce pas me reposer !
    Latcho drom
    doudou Mariolo « Nomade de la tribu des Saltimbanques »
    sur facebook et my space (pub faut bien vivre )

    • P.Salles dit :

      En effet, je me suis permis d’utiliser la forme courante « prendre un RTT » au lieu de « prendre un jour de RTT ».

      Merci pour votre vigilance linguistique et promptitude à réagir aux critiques.

      En espérant assister à l’un de vos spectacles l’année prochaine en Avignon.