« TERUEL » AU BALCON, FEMMES EN CORRIDA

Teruel

« Teruel » au Théâtre du Balcon / 10h45-durée 55mn / jusqu’au 27 juillet- / Scénographe : Patrick Jacquérioz.

Patrick Jacquérioz scénographie La Compagnie Interface pour présenter « Teruel » qui s’inspire du livre « Rhône Saga » de Pierre Imhasly faisant référence à la force féminine.

Dans une arène recouverte de sciure, les deux danseuses Géraldine Lonfat et Virginie Quigneaux démarrent une chorégraphie dont la puissance et la vitalité iront crescendo. Leurs mouvements ne font qu’un dans une parfaite osmose et coordination, elles dégagent dans la chaleur d’une lumière animale une sensualité à fleur de peau.

Leur danse est fascinante, se roulant dans l’arène, s’entremêlant l’une avec l’autre comme des upercut issus d’une force féminine hypnotisante. Thomas Laubacher entre sur l’arène, parle de la corrida en dressant un parallèle entre l’homme et la femme, le taureau et le torero. Commence alors l’affrontement entre la femme et l’homme. La corrida entre en jeu, sur la musique d’André Pignat, qui vient ajouter une force envoûtante au combat.

C’est une autre vision de la corrida que de la mettre en lumière par cette comparaison homme-femme présentée avec justesse et volupté. Le spectateur est projeté dans l’arène avec une chorégraphie qui illustre avec force et sensualité le combat et la passion des sentiments.

Béatrice Stopin

Publicités
Comments
One Response to “« TERUEL » AU BALCON, FEMMES EN CORRIDA”
  1. Annick Emmanuel dit :

    La première partie est intéressante, mais quand l’homme taureau est entré en scène, l’intérêt s’est atténué. Faut-il un texte sur ce spectacle, faut-il un homme qui ne danse pas?