« ET LA FEMME CREA BAUDELAIRE » : CET OBSCUR OBJET DE PLAISIR…

etlafemmebaudelaire

lebruitduoff.com – 8 juillet 2021

AVIGNON OFF 2021. « Et la femme créa Baudelaire » – Spectacle musical librement adapté des correspondances et poèmes de Charles Baudelaire (1821- 1867) – Mise en scène : Anne Wischik – Interprètes : Audrey Coudevylle et Anne Wischik (piano) – Maison de la poésie du 7 au 31 juillet.

Poète maudit, Baudelaire va avoir droit aux très bonnes intentions d’Audrey Coudevylle, conteuse et d’Anne Wischik, pianiste.

À partir de la correspondance entretenue avec sa mère, nous assistons à un florilège des célèbres poèmes : les « Fleurs du Mal » découvrant, alors, sa fascination pour la femme : {cet obscur objet du plaisir}. A travers la lecture des poèmes mis en exergue, parfaitement soutenue et magnifiée par les musiques de Chopin, Debussy, Satie, Liszt, Beethowen, Audrey Coudevylle, de son phrasé impeccable, nous fait découvrir ou redécouvrir certaines oeuvres de Baudelaire : le serpent qui danse, l’invitation au voyage, les Bijoux et bien d’autres encore ; Anne Wischik, non moins virtuose, parfait la symbiose par son jeu musical et nous entraine dans de purs moments d’émotion.

Elle était donc couchée et se laissait aimer
Et du haut du divan elle souriait d’aise
À mon amour profond et doux comme la mer
Qui vers elle montait comme vers sa falaise

Progressivement, le charme opère. Ce n’est pas ce personnage misogyne qui apparaît dans la poésie de ces mais cet immense poète « qui est sans doute d’avoir engendré quelques très grands poètes . Ni Verlaine, ni Mallarmé, ni Rimbaud n’eussent étés ce qu’ils furent sans la lecture qu’ils firent des Fleurs du Mal à l’âge décisif. » Paul Valéry.

Sans cesse à mes côtés s’agite le démon….. Parfois il prend, sachant mon grand amour de L’Art, la forme la plus séduisante des femmes…… Il me conduit ainsi, loin du regard de Dieu, et jette dans mes yeux plein de confusion….. et l’appareil sanglant de la destruction !

Ces phrases escamotées, empruntées au poème « la destruction »pourraient être un portrait en creux de Charles Baudelaire.

Prenez un grand bol d’air de poésie. Ayez soif de poésie et tout change. Belle équipe. Sous le charme. À voir, revoir et revoir encore tel est le message qu’il faudrait donner pour ces temps où l’inquiétude et la morosité ambiante nous collent à la peau.

André Michel Pouly

Comments
One Response to “« ET LA FEMME CREA BAUDELAIRE » : CET OBSCUR OBJET DE PLAISIR…”
  1. BERNARD dit :

    Quel massacre !!!
    Pauvre Baudelaire !!!
    Spectacle sans âme qui traîne en longueur
    « Harmonie du soir » un de ses plus beaux poèmes, massacré!!!

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie