l’incompétence d’AFC ?

. Un constat, quelques questions qui nous concernent tous :
Comment se fait-il que :
– Le programme imprimé du Off ne soit pas, le 2 juillet, disponible à moins de 5 jours de l’ouverture du Festival ?
– En particulier, lors de la présentation de la programmation du Chêne Noir, le 2 à 18.30 (seulement une cinquantaine de programmes pour plus de 300 personnes + 9 compagnies + 12 journalistes…)
– Lorsqu’on sait la moyenne de ce que paient par spectacle répertorié les compagnies et les théâtres, soit 250 euros chacun pour leur inscription, et qu’il y a plus de 1000 spectacles inscrits… (soit 250 000 euros)
– Le problème vient d’où ? Incompétence totale ? Mépris du spectateur et des artistes ???
Dans tous les cas, un manque de professionnalisme évident et d’anticipation, alors qu’AFC ne peut même pas prétexter le manque de moyens : tout est payé par les inscrits à l’avance… (ni la « pénurie de papier » pour cause de « J.O. de Pékin » comme en 2008 !)
Le résultat : un défaut flagrant de communication, une image déplorable.

Publicités
Comments
7 Responses to “l’incompétence d’AFC ?”
  1. Pierre dit :

    Monsieur Lepine, « sortir un peu plus de cette mentalité d’assistés… », vous pensez vraiment que payer la carte off depuis de nombreuses années, être abonné à plusieurs theatres, pas de boites de loc de salles mais de vrais theatres, qui fonctionnent toute l’année, assister au IN comme au OFF soit une marque d’assisté ??? je suis d’accord avec eleonorzastavia, cela ne parait pas compliqué de mettre un gros paquet de programmes devant les theatres en début de festival lors des présentations.

    Pour ma part je ne suis pas « invité » mais élabore mon budget festival tout au long de l’année et plus ca va plus ce genre de remarque associative me gonfle. Alors profitez des critiques et l’année prochaine arrangez vous pour mettre le nombre de programme equivalent à la jauge des theatres (ce n’est pas compliqué non ?? )

    PS : à part 0.001% des spectateurs, personne ne lit le programme sur son ordinateur depuis le site

  2. LEPINE Henri dit :

    Le Théâtre du Chêne Noir n’est certainement pas le point central de ralliement de tout le Festival Off dont il ne prétend d’ailleurs pas faire vraiment partie… J’ai vu des programmes disponibles dans beaucoup d’autres lieux, dont l’Office de Tourisme… Si vous trouvez que tous ces gens sont incompétents, il faut en proposer d’autres, si vous en connaissez… Les « faut qu’on » et « y’a qu’à », c’est facile à dire… et il faut sortir un peu plus de cette mentalité d’assistés…

    • Cher Henri, pour ma part, je n’ai absolument aucun désir de pouvoir ni de quoi que ce soit d’autre d’ailleurs, concernant l’organisation du Off… Cela dit, je ne fais que le constat de quelqu’un aimant le théâtre, regrettant particulièrement que celui-ci soit si mal servi, en l’occurence s’agissant de la gestion artistique et technique du Off. Pour les « ya qu’à » je ferai remarquer simplement que, de l’avis d’une grande majorité de professionnels, et ce depuis des années, les carences organisationnelles du Off sont une réalité, récurrente, que visiblement l’association feint d’ignorer, en tout cas ne cherche visiblement guère à corriger… J’ai donc un regard tout à fait distancié là-dessus, parfois critique certes, mais je me place exactement à l’endroit où je prétend être, c’est à dire : spectateur, même si c’est parfois pour des raisons professionnelles, et donc, en un mot, simple « utilisateur » du Off… Et ce que j’y vois, entend, constate ne me plaît pas toujours.
      En toutes amitiés,

  3. Que je n’apprécie ou pas M. Germain en effet n’a aucune importance. Je ne fais que signaler des faits, et les faits sont têtus : je maintiens qu’aucun programme n’était dispo le soir de l’inauguration au Chêne Noir (J’y étais et vous aussi), pas plus qu’ailleurs, ou alors en très petite quantité. Il me semble qu’avec les moyens dont ils disposent c’est bien un signe d’incompétence, désolé. Par ailleurs, le « travail de titan » est un bien grand mot, puisqu’il ne s’agit que de faire cela, le programme, et qu’ils ont des employés pour cela. Quant au reste, les cartes Off, par exemple, elles n’étaient à ce jour tjrs pas dispos pour le public local dans les théâtres locaux…
    Autre point : le partenariat SNCF : Je n’ai pas vu une seule affiche en gare, encore moins des programmes…
    Je maintiens qu’AFC et son président doivent laisser la place à de vrais professionnels du théâtre, et pas des copains du Paris ou du Palace, ou avoir le courage de faire le ménage dans leurs rangs et au sein de ce Off qui devient la vitrine de ce qu’il y a de plus détestable dans le théâtre privé parisien : « coucous aux lardons », « mon colocataire est une garce » etc.
    Enfin, à titre indicatif, le Bruit du Off n’a jamais été lié à une quelconque structure du Off d’avignon, encore moins à AFC, et n’a pas de comptes à régler. Juste une question d’objectivité et l’envie que ce Off retrouve un peu de son authenticité…

  4. Pierre dit :

    Impossible en effet de trouver un programme lors de cette présentation avec une salle archi comble. Sans que cela soit pour moi une erreur impardonnable cela reste pour le coup assez récurent et légèrement pénible (et perso je ne connais ni greg ni les titans)

  5. LEPINE Henri dit :

    S’il y a des problèmes internes à AFC, ils doivent être débattus et réglés entre les membres de cette association. Il existe des assemblées générales…

  6. LEPINE Henri dit :

    Le programme du Off, annoncé pour le 1er juillet, était disponible au matin du 30 juin…
    Que vous n’appréciez pas Greg Germain est une chose… de là à jeter le discrédit sur toute une équipe qui accomplit bénévolement un travail de titans me semble un peu abusif… Je n’