Télé locale et AF&C : ou quand on reparle d’exclusivité !

Une télé locale pour le moins bien équipée, se voit refuser (évidemment au dernier moment et en bafouant les engagements pris…) la mise à disposition d’un local par AF&C, sous prétexte d’exclusivité avec Arte… Résultat, toute l’équipe et le matériel, sont logés chez un restaurateur de la place du Palais des Papes ! En un seul mot: la classe ! Le papier publié dans la presse locale fait sortir de ses gonds un des responsables de la com d’Arte, et pour cause, jamais Arte n’a demandé une quelconque exclusivité contrairement à ce qu’a annoncé M. Le Corff (directeur de la com d’AF&C, ou plutôt responsable des produits…).

Alors pourquoi ce refus ? L’objectif de cette télé est bien de faire des captations de spectacle et autres interviews, au bénéfice des compagnies ce qui, à priori, devrait ravir AF&C. Et pourquoi cette décale de clause d’exclusivité sur le dos d’Arte et sur le dos des compagnies ? Y aurait-il un rapport avec le fait qu’un des administrateurs d’AFC, au demeurant directeur d’un théâtre, soit aussi le responsable d’une web télé dont le plateau est d’ailleurs installé dans son propre théâtre, et qui s’est payé une belle page de pub dans le programme d’AF&C ? Allez savoir… Au passage cette structure vend des captations aux compagnies, simple précision.

Du reste cela remet au goût du jour la clause d’exclusivité, qui lie les compagnies à AF&C, et qui leur interdit (sous peine d’exclusion d’AF&C et donc de son programme) de figurer dans une quelconque publication papier ou électronique éditée dans le cadre du Off, (à l’exception des programmes édités par les théâtre bien entendu). Cette clause extrêmement litigieuse et particulièrement discrète est d’ailleurs appliquée par AF&C comme bon lui semble, au grès des responsables des publications en question (ami ou pas ami)… Le tout, bien sur, en vertu du sacro-saint principe de lisibilité clamé par AF&C. C’est vrai que le Off est lisible, j’avais oublié ! En tout cas Arte appréciera le procédé, les compagnies, le service d’AF&C, et la télé locale, l’accueil réservé par AF&C aux partenaires médias que « l’organisateur » du Off est censé soigner.

Un conseil à ceux qui désirent venir faire leur métier de journaliste pendant le Off, et qui souhaiteraient accessoirement une accréditation: faîtes une belle interview très, très, très gentille du président d’AF&C deux mois avant le Off, ça aide !

Mimosa

Publicités

Commentaires fermés