Khalil Gibran en son Prophète


Le Prophète de Khalil Gibran – ms Francesco Agnello – Chapelle de l’Oratoire – 20h30

Au sein de la sublime Chapelle de l’Oratoire, Jean-Michel Le Royer, sous la direction de Francesco Agnello, nous livre ce poème humaniste du libanais Khalil Gibran. Texte universel plaçant l’Amour et l’Homme au centre de la pensée. Jean-Michel Le Royer offre ce moment de clarté dans un décor simple, pourtant si chargé de sens, «dialoguant» par touches légères, empreintes de finesse, avec un public conquis, au son des percussions cristallines et profondes de Francesco Agnello.

L’homme arrive, pieds nus, foulant le marbre de la chapelle, royal, tel un chêne, n’hésitant pas à nous livrer directement ce poème, à nous le remettre en mains propres. Le spectateur est invité à participer à l’œuvre, sans être contraint, sous le regard bienveillant de Jean-Michel Le Royer. La mise en scène, claire, sans artifice, ajoute à la beauté du texte sans jamais l’écraser, les percussions de Francesco Agnello vibrent délicatement à l’unisson du poème. Il ne s’agit pas ici d’une performance d’acteur ou d’un texte «facile», mais seulement d’une œuvre éphémère, dépouillée de superflu, qui suspend le temps, et entrouvre les portes avec jubilation et simplicité. Difficile après un tel moment de fouler à nouveau la jungle moite et chaude du festival.

P. S.

Publicités

Les commentaires sont fermés.