Dau & Catella, deux énergumènes attachants (le coup de coeur d’a. héliot)

Cela va vous sembler incongru, mais nous, au Bruit, on aime bien Dau et Catella. Ce duo d’humoristes corses qui se moque bien de leur corsitude, et surtout, qui, lorsqu’ils ne sont pas happés par des logiques commerciales qui leur échappent, sont d’excellents comédiens.
Si leur gros naze de productueur ne les avait pas programmés au Paris cette année, nous vous aurions chroniqué leur spectacle… Mais, bon, le Bruit ne va pas faire de la retape pour ce lieu désespérant, au contraire de France 4. Mais il est vrai que nous ne sommes pas amis avec ses directeurs, nous…

N’empêche, je disais, Dau et Catella sont de très bons comédiens. L’an passé, au Chêne Noir, ils nous avaient gratifiés très d’un émouvant Sacco & Vanzetti, dont évidemment personne n’avait voulu, parce que que ça ne collait plus avec leur image d’humoristes. Tant pis pour ces pisse-tristes, car Dau et Catella étaient remarquables dans ce spectacle sincère, un vrai talent d’acteurs, au service d’idées que l’on sent très très proches de ce qu’ils sont réellement dans la vraie vie…

Voilà. Deux bonhommes attachants, qui savent défendre une certaine idée d’un théâtre engagé, même si ça leur échappe parfois. Dommage qu’ils se fassent bouffer par des intérêts, des logiques, qui ne les concernent guère, venant de « producteurs » ou de diffuseurs qui n’ont rien compris au film. On le dit sans méchanceté. En toute amitié, car ces deux-là méritent mieux que l’image déplorable de la salle qui les accueille cette année. Voilà, c’est dit.

A. Héliot

Publicités
Comments
One Response to “Dau & Catella, deux énergumènes attachants (le coup de coeur d’a. héliot)”
  1. Sicard dit :

    Le chêne noir a programmé Sacco et vanzetti par Dau et Catella pour cet hiver.