HAND STORIES, cinq générations de marionnettistes chinois…

VU : Hand Stories / Yeung Fai / Chêne Noir / 11h30

Issu d’une tradition chinoise des plus anciennes, Yeung Faï, Maître marionnettiste chinois, dernier représentant d’une famille de cinq générations de marionnettistes, met en scène l’Histoire de sa famille déchirée par une révolution implacable.

Tout ici est marqué par la nécessité de la transmission de cet art ancestral, universel, que cette famille a toujours su protéger, malgré les soubresauts et les hésitations. Cette petite flamme qui ne doit jamais s’éteindre, qui pourtant vacille malgré tout, et que ce spectacle sait parfaitement restituer.

Instants poétiques, souvent drôles, qui arpentent le fil tendu d’une vie bouleversée par un pouvoir totalitaire omniprésent, figuré ici par un inquiétant dragon, terrassant et brisant le père tutélaire, et sa fragile chaîne d’artistes.

Sans cesse les marionnettes (superbes) semblent vouloir se détacher de leur « père » Yeung Faï, toujours plus légères et aériennes, toujours plus insolentes.

Yeung Faï ne fait pas que transmettre. Il insuffle, au travers de sa biographie, informée de son époque, une vision toujours très personnelle, innovante, de cet art séculaire du marionnettiste dont il est le parfait passeur. Sans jamais oublier les racines et les fondements de ce patrimoine culturel ancestral. Ici, Les marionnettes sont immortelles, tant que perdure la petite flamme, tant que la transmission se réalise, au delà des tumultes.

Une simple lecture du programme, sans doute, incitera les enfants à aller goûter ce beau travail. Ils y découvriront une forme inédite de l’art du marionnettiste, moins guignolesque, plus légère, plus poétique, parfois plus grave, toujours bienveillante à l’égard des spectateurs exigeants qu’ils deviendront.

Conseillons donc ce bel instant de poésie et d’art, superbement maîtrisé, un bonheur simple que l’émotion irrigue de la plus belle des manières.

Pierre Salles

Publicités
Comments
2 Responses to “HAND STORIES, cinq générations de marionnettistes chinois…”
  1. lireaujardin dit :

    Comme vous, j’ai trouvé ce spectacle magnifique, mais par contre, je ne le conseille pas aux enfants : les nombreuses références politiques et le ton de l’ensemble en font un spectacle de très bonne qualité mais pour adultes ou ados.

  2. doudou mariolo dit :

    Ce spectacle est à voir , après la lecture de la critique de Pierre , mais…….. je ne suis pas d’accord sur l’emploi du mot « Guignolesque » un détournement de Guignol qui en tant que Marionnette ayant joué un rôle de satire politique à son époque ,
    (une sorte des guignol de 20h bien avant l’arrivée de la TV ,) qui mérite le respect , je n’aime pas à vrais dire ces détournements de noms pour des qualificatifs dégradants !
    doudou mariolo  » Nomade de la tribu des Saltimbanques «