AF&C : Une Charte pour le Off ? Mon oeil !

LE BILLET d’A. Héliot

Poudre aux yeux et foutage de gueule. Y a pas à dire, AF&C s’y entend pour mener le chaland en bateau ! Un culot monstrueux et une mauvaise foi totale qui, s’ils impressionnent les naïves compagnies qui font le Off pour la première fois, ne trompent pas les vieux briscards, publics ou artistes du Off aguerris, échaudés par la gestion calamiteuse de ce Off depuis quelques années, qui ne ressemble plus qu’à une très mauvaise foire au bénéfice de quelques profiteurs, loueurs de salles et « producteurs » réunis en confrérie d’AF&C.

Une Charte du Off donc, véritable Mireille du Off d’Avignon depuis toutes ces années de fonctionnement sous la bannière AF&C, déjà inscrite dans les carnets d’Alfa, la précédente association « organisatrice », et jamais réalisée. Mais que l’on continue d’agiter comme un hochet au nez des compagnies et du public, hier 28 juillet encore une fois, sans concrétisation aucune.

Et pour cause. Car, quel intérêt les patrons d’AF&C auraient-ils à l’existence d’une charte « morale », alors qu’ils sont les premiers responsables de la déliquescence de ce festival, et du virage pris, voulu par eux, vers un marché dans ce qu’il a de plus capitalistique et de plus vulgaire ? Le fric, le fric, le fric…

Et le pouvoir. Plutôt qu’hypocritement prôner une moralisation du Off à l’usage exclusif des autres, AF&C ferait mieux de commencer par faire le ménage dans ses propres rangs. En tout premier lieu cet exécrable Bernard Le Corff, patron repus et vaniteux du Collège de la Salle, qu’il sous-loue à prix d’or aux compagnies, 64 créneaux vendus cette année ! Et dont la vacuité intellectuelle et l’inculture n’ont d’égale que la vénalité qu’il affiche dans la presse sans complexe.

Une Charte du Off, oui, mais sous la forme d’un grand coup de balai à ces marchands du temple sans scrupules, qui dirigent AF&C à seule fin de leurs intérêts bien compris. Commençons par là déjà, et ensuite nous pourrons reparler d’une nécessaire moralisation du Off.

Armand Héliot ce 29 juillet

Photo : la fine équipe des administrateurs d’AF&C…

Publicités
Comments
One Response to “AF&C : Une Charte pour le Off ? Mon oeil !”
  1. Damien dit :

    Je viens de lire un sujet sur la Provence : http://www.laprovence.com/article/avignon/le-off-soffre-un-casse-tete-chinois
    Hallucinante réponse de Bertrand Le Corff !! on croit rêver …. je ne suis pas spécialiste mais que fait cet homme à part louer des salles ?
    l’écriture de pièces ? des mises en scène ? la lumière peut être ? ce qui est certain c’est qu’il est inconnu au bataillon culturel hors festival off.
    La presse locale devrait quand même faire preuve d’un peu plus d’analyse , marre de ces pages vides.. de sens et d’analyse … qu’ils ne s’étonnent pas de la baisse du tirage papier …