STUPEUR ET TREMBLEMENTS : UNE BELLE PRESENCE DE LAYLA METSSITANE

http://www.lebruitduoff.com / 24 juillet 2012

AVIGNON OFF 2012 : « Stupeur et tremblements » / mes : Layla Metssitane / Théâtre de l’Alizé – 20h00.

Layla Metssitane adapte, met en scène et interprète le roman d’Amélie Nothomb, grand prix du roman de l’Académie Française en 1999. Autobiographie d’une occidentale se faisant engager dans une multinationale japonaise et qui passera de son désir de devenir Dieu au rôle de dame pipi de l’entreprise.

Comme indiqué maintes fois au fil des interviews, Amélie Nothomb n’a jamais considéré ce roman comme une attaque en règle contre les us et costumes de la société japonaise. Elle décrit plus simplement une totale incompréhension de l’Occident face à l’Orient, un mode de vie, une façon de penser complètement différente.

Layla Metssitane appuie de façon ingénieuse sur ce point en apparaissant sur scène en nikab noir, voilée de la tête aux pieds, en train de lire le roman d’Amélie Nothomb sur scène. Comme dans une flânerie de lectrice elle se transforme, par un maquillage en gestes précis rappelant une cérémonie du thé, en une geisha toute occidentale, juste grimée de blanc.

Layla Metssitane, au travers d’une finesse de jeu évidente et d’une mise en scène sobre et intelligente, nous offre ce texte à la fois terrible, plein d’humour et d’auto dérision. Une Amélie Nothomb complétement traumatisée et totalement détachée par toutes les vexations subies et le déni de ses évidentes compétences. C’est bien là tout l’attrait de ce texte. Amélie Nothomb ne se présente pas en victime mais plutôt en une sorte d' »OVNI » dans une société Japonaise dont les règles de vie lui sont complètement étrangères.

Layla Metssitane, espiègle, comme spectatrice de sa propre dégringolade hiérarchique, chante avec poésie les mots aiguisés de Nothomb. L’actrice se permet en fin de spectacle un autre pied de nez aux spectateurs en redevenant cette femme voilée qui a terminé son livre. Le sentiment de soumission évoqué au début laisse maintenant place à une autre question. Sommes-nous aussi, comme Amélie Nothomb dans son roman, incapables de comprendre cette femme par le prisme de notre propre culture ou devons-nous simplement accepter ce décalage et essayer de comprendre l’autre avant d’essayer de le sauver ?

Une belle pièce à découvrir pour un texte beau, drôle et émouvant,
interprété par une actrice profondément élégante avec une réelle intelligence de jeu.

Pierre Salles

NDLR : Il semblerait que le BDO ne soit pas en odeur de sainteté à l’Alizé. On se demande bien pourquoi…

LABEL OFF ® : spectacle recommandé par lebruitduoff.com.

Publicités
Comments
One Response to “STUPEUR ET TREMBLEMENTS : UNE BELLE PRESENCE DE LAYLA METSSITANE”