AVIGNON OFF : UNE EDITION 2013 EN CHUTE LIBRE

SHEDA -

LEBRUITDUOFF.COM / 14 juillet 2013

Le Billet d’A. Héliot.

Décidément, l’édition 2013 du OFF d’Avignon est plombante. Ambiance morose, qualité des programmes médiocre, bien moins de monde dans les rues,  chute de la fréquentation (sauf pour certaines salles historiques), jusqu’aux commerçants qui font la gueule…

Pour ne parler que d’eux, beaucoup évoquent une baisse du chiffre d’affaire de 30 % par rapport à l’an dernier, qui n’était pas déjà flambant ! Cela dit, s’ils voulaient bien se mettre à la qualité, au respect du client et surtout baisser leurs prix prohibitifs, ça irait sans doute mieux pour eux…

AF&C eux sont contents : forcément, la chute de fréquentation ne les touche guère, ils ont déjà encaissé leur écôt des compagnies. De quoi se frotter les mains… Quant à M. Germain, il s’est encore ridiculisé et fait haïr un peu plus, en particulier du bureau de presse du Festival qui n’a guère apprécié ses propos minables sur le duo Archambault-Baudriller, publiés par Vaucluse-Matin le 11 juillet.

Un « In » qui, lui, se porte plutôt bien, au vu de beaucoup des spectacles pleins ou quasi… Tant mieux. Espérons qu’Olivier Py saura maintenir en 2014 cette belle performance par une programmation à la même hauteur que celle de ses prédécesseurs…

La vérité, c’est que si l’ambiance du OFF est en berne, ce n’est pas uniquement dû à la crise, mais bien à l’incurie de l’équipe d’AF&C, qui fait passer ses intérêts avant l’intérêt général, se contentant d’encaisser les chèques des compagnies sans jamais se poser la question du surnombre et de leur qualité…

Bien médiocre en effet, ce Off 2013, artistiquement parlant. Rien ne se détache vraiment au terme de cette première semaine, un seul coup de coeur de nos chroniqueurs pour « King Lear Fragments » aux Halles…  Auquel il faut rajouter nos coups de coeur 2012 comme Brésil 3 à 2, Discours à la Nation, Ubu Kiraly, Jimi Hendrix, mais déjà vus et chroniqués l’an passé… Plus quelques très bons spectacles, qui se comptent sur les doigts de la main : Nés Poumon Noir, Chocolat, End/ignés à la Manufacture, Le Lien au Chêne Noir, et deux ou trois autres trucs pas trop mal (Hamlet 60, par exemple, Silence encombrant ou la Compagnie des Spectres)… Bref, c’est un peu la cata, cette édition 2013. Tristoune et peu créative.

Au 14 juillet, déjà, on peut prédire un cru très médiocre, et beaucoup de dégâts au sein des compagnies, économiquement parlant. Mais ça, M. Germain s’en fiche comme de sa première dent de lait, visiblement…

A. Héliot

Visuel : Heureusement qu’il y a le IN avec notamment ce superbe Shéda de Niangouna… Photo C. Raynaud de Lage

Advertisements
Comments
3 Responses to “AVIGNON OFF : UNE EDITION 2013 EN CHUTE LIBRE”
  1. Pas le temps de voir des spectacles puisque nous jouons… Donc pas d’avis…Je m’en garderais bien, je ne suis pas critique. Vous pouvez nous retrouver tous les jours à 11h au théâtre de l’Oulle. LA’AD par la compagnie Natya.O’ Danse Aérien Chant
    « Un amour qui dépasse sa propre mesure et met à jour une divinité humaine, un chemin de soi à l’autre et de l’autre au monde. Cet amour dit par Salomon traverse le temps, il traverse aussi les âges. Car il n’y a pas seulement le couple du Cantique mais trois couples de différentes générations. Comme une résonance dans le temps? une projection dans le lendemain? »

    Croyez bien que c’est avec le sourire, sans aucune morosité que nous serons heureux de vous accueillir !
    Brigit et l’équipe artistique

  2. mrpink200 dit :

    Assez d accord avec ce constat. Il y a aussi d autres bons spectacles comme Oleana, la dame d Ithaque, Risk, Hold On, le Ticket, Hotel Paradiso… Mais globalement il faut enormément chercher

  3. Geneviève Brissot dit :

    Festivalière depuis des années, j’ai bien senti qu’il y avait un creux dans la qualité des spectacles, je pensais que c’était juste ma pensée, et elle est partagée !!! J’ai quand même eu mon coup de coeur pour Qui es-tu Fritz Haber à la Luna ! J’ai eu du mal à m’en remettre tant j’ai été chavirée. Et toujours Le chemin des passes dangereuses au Bourg Neuf.
    Oui 2013 n’est pas un bon cru. Par contre, je n’ai vu que des terrasses pleines (le soir). Il y a peut-être plus de monde mais moins de festivaliers………..!!!