MADAME K : QUAND L’IMAGINAIRE PREND FORME(S)

madame k

LEBRUITDUOFF.COM / 24 juillet 2013

AVIGNON OFF 2013 : Madame K / Du 6 au 28 juillet au Théâtre des Lucioles. Texte et Mes Vincent Clergironnet.

Une pièce-trouvaille fait souffler un vent de rêve, de poésie et d’humour sur le Off. Madame K emmène le public, grand et petit, au cœur d’un imaginaire littéralement matérialisé sur scène. Unique et captivant.

Madame K est l’une des rares pièces où les décors sont, contre toute attente…en suspension au plafond de la salle. Au fil des pensées des protagonistes, ils s’inviteront tour à tour sur le plateau, grâce à une machinerie à l’inventivité brillante. Pourtant la pièce est loin d’un spectacle « poudre au yeux » qui se reposerait sur des prouesses techniques.

Madame K, à l’inverse, propose un voyage empli d’humour et de fantaisie dans les pensées intérieures des personnages. Celles de la protagoniste – titre, qui est habitée par la peur de tout, et de ceux qui peuplent son monde, du voisinage excentrique au boucher psychopathique, Monsieur Vitupère. Sur un seul plateau, des dizaines de lieux prennent vie, les peurs de Madame K deviennent réelles, et nous voilà transportés dans le conte initiatique d’une femme qui rencontre puis lutte contre ses angoisses.

Cela sonne comme un spectacle pour enfants, et ceux-ci seront très certainement conquis. Mais les spectateurs adultes auraient tort de se priver d’un tel bijou. Car de la machinerie à la musique, des comédiens au texte, tout est réuni pour offrir une pièce à la beauté simple mais travaillée, à l’originalité fine et créative.

Madame K n’a certainement pas peur d’Avignon.

Aude Maireau

Publicités

Commentaires fermés