« BARBE BLEUE », D’APRES AMELIE NOTHOMB AU THEÂTRE DES CARMES

Pierre_Santini

LEBRUITDUOFF.COM – 16 juillet 2015

Barbe Bleue d’après Amélie Nothomb – MES Pierre Santini – Théâtre des Carmes à 18h – Durée : 1h15

Ce « Barbe Bleue » contemporain est adapté d’un roman récent d’Amélie Nothomb par Gérald Aubert.
Saturnine, jeune professeur à l’Ecole du Louvre, se présente pour répondre à une offre de colocation particulièrement attractive. Elle se trouve alors face à un mystérieux aristocrate espagnol, Don Elemirio, dans un appartement bourgeois au mobilier baroque et luxueux.

Cet hidalgo, digne et fier comme il se doit, riche et généreux, captivant et a priori pétri de qualités, jouit néanmoins d’une réputation inquiétante. Sept précédentes colocataires ont déjà disparu mystérieusement…
Sur un ton dominateur mais courtois Don Elemirio présente les conditions avantageuses de la colocation mais il précise sur un ton plus menaçant que celle-ci est soumise à une condition impérative. C’est l’interdiction absolue de franchir une porte particulière au risque de s’exposer à de terribles conséquences.

Saturnine, intriguée par cet étonnant et attirant personnage et par cette étrange condition accepte la colocation. Elle questionne, cherche à comprendre les motivations de son hôte et à percer son secret. Elle se doute que sa vie en dépend. Que sont devenues les précédentes colocataires ? Pour Don Elemirio, la disparition d’une femme est un destin, ce n’est pas un mystère…

Nous assistons alors à un étrange jeu du chat et de la souris dans un rapport de force trouble et inquiétant entre ces deux personnages qui constituent un étrange couple. Une foule de questions nous assaillent. On cherche à les comprendre, à imaginer leurs ressentis, leurs émotions, leurs motivations profondes sous les apparences et les non-dits. On guette le moindre indice.

Le dominant n’est-il pas le dominé ? Peut-on avoir un jardin secret dans une relation de couple ? Saturnine est-elle réellement séduite ? Cherche-t-elle seulement à se sauver ou veut-elle sauver aussi Don Elemirio ? Ce dernier est-il seulement un vil et insensible assassin ? Quel est son dessein secret et le connaît-il vraiment ?

La pièce est habilement mise en scène et interprétée avec réalisme et subtilité par Pierre Santini qui campe un hidalgo sûr de lui, fier de sa personne, énigmatique mais plus fragile et vulnérable que ce que l’on croit. Charlotte Adrien est une Saturnine intelligente et déterminée au jeu nuancé.

Le texte et les jeux des acteurs sont riches de questionnements, d’une forte intensité psychologique et ouvrent la porte à la réflexion et à l’imagination des spectateurs. C’est du vrai et bon théâtre.

JLB

Publicités

Commentaires fermés