« CARMEN A TOUT PRIX », DANS LA FAMILLE SAVARY, LA FILLE

LEBRUITDUOFF.COM – 21 juillet 2017

« Carmen à tout prix » de Sophie Sara, mise en scène de Manon Savary au Théâtre les 3 soleils, à 20h25 jusqu’au 30 juillet (relâche mardi 25)

Rien ne se passe comme prévu dans cette représentation. Un petit incident de dernière minute a tout chamboulé. Une pancarte « Xenakis = Xanax » ; des draps blancs aux slogans « en grève » peints en rouge ; un poulet plumé pendu ou encore une affiche « Les abysses du désespoir »… le spectateur est immédiatement mis dans l’ambiance avant même l’entrée en scène des comédiens.

Un directeur de théâtre cynique, surtout endetté et loin de mettre la main à la poche, se retrouve avec une grève des travailleurs du spectacle alors que l’Opéra de Carmen doit commencer.

Au milieu de ce conflit social, pressé par les banquiers, il va tout faire pour que Carmen ait lieu à tout prix. Son assistante va alors l’aider à trouver une solution en engageant à la va-vite des remplaçants, entre autres, des musiciens roumains qu’elle ira chercher dans le métro, ou encore le délégué syndical grande gueule qui jouera le rôle du toréador avec sa grosse voix de baryton. Il va s’en suivre des situations burlesques, des quiproquos, des allusions subtiles à l’actualité, et cela sera un vrai régal pour les zygomates.

Mais Prosper Mérimée n’aura pas à se retourner dans sa tombe ! L’essence de son oeuvre y est pleinement préservée. Un défi relevé brillamment par le remarquable livret de Sophie Sara qui joue, elle-même, excellemment le rôle de Carmen. Intelligemment mise en scène par Manon Savary, cette pièce drôle et inventive n’est pas sans rappeler le Magic Circus de son père Jérôme.

C’est du théâtre dans le théâtre et surtout un opéra pas comme les autres servi par des comédiens-chanteurs époustouflants et surtout très drôles : Ariane-Olympe Girard, soprano lyrique, dans le rôle de Micaela, qui rêve de célébrité ; Philippe Moiroud, baryton, dans le rôle de Ribeau, l’ouvrier toréador; Bertrand Monbaylet, le très ironique et polyvalent directeur, sans oublier le ténor Mathieu Sempéré, du groupe « Les Stentors », dans le rôle de Don José, égocentrique et complètement à l’ouest. Et bien sûr, les trois musiciens… roumains qui, dans leurs parodie désopilante, contribuent au succès du spectacle: Julien Gonzales à l’accordéon, Antoine Delprat au violon et Romain Fitoussi à la guitare. Courez le voir, on en rit encore!

Julia Garlito y Romo

Publicités
Comments
One Response to “« CARMEN A TOUT PRIX », DANS LA FAMILLE SAVARY, LA FILLE”
  1. Le floch dit :

    Pff c’est pas drôle du tout. C’est moche, blagues et dialogues crétins…On s’est ennuyé à mourir…

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s