« SOUS LE PONT », UN GOÛT DE SYRIE AU BORD DE LA GARONNE…

LEBRUITDUOFF – 25 juillet 2017

AVIGNON OFF : « Sous le pont » d’Abdulrahman Khallouf – Mise en scène : Amre Sawah – à 18h45 à la Manufacture hors des murs – du 18 au 23 juillet 2017 (relâche le 19 juillet)

Initialement présentée à Bordeaux pour le Festival des Arts de Bordeaux, c’est dans le quartier de Saint-Chamand à Avignon que la Manufacture programme cette année cette pièce du metteur en scène syrien Amre Sawah.

Ce spectacle est avant tout le fruit de la rencontre hors normes de deux migrants syriens puisque c’est celle du metteur en scène Amre Sawah qui retrouve l’auteur Abdulrahman Khallouf qu’il avait côtoyé sur les bancs de l’Institut Supérieur d’Arts Dramatiques de Damas et installé à Bordeaux depuis 2012. « Sous le pont » est ce petit bout d’espace où, Jamal, nouveau refugié syrien ayant posé là son matelas, va, de rencontre en rencontre, conter son histoire et le déchirement de la séparation avec les siens.

Du parfait petit facho lui crachant au visage toute sa haine aveugle en passant par l’iman ou le compatriote déjà intégré, Jamal va servir ce que les européens attendent des réfugiés, juste une histoire larmoyante qui émeut à souhait tant il semble peu compréhensible pour les occidentaux que ces gens-là puissent simplement fuir la misère et la pauvreté.

Même si les clichés sont souvent évidents, l’ensemble des comédiens tire son épingle du jeu en jouant avec intelligence ces situations parfois caricaturales. Le revirement final avec l’intervention surprenante et bienvenue du metteur en scène et de l’auteur sur la situation de Jamal ne peut que susciter malaise et réflexion chez les spectateurs. Qu’attendons-nous de ces réfugiés si ce n’est avant tout qu’ils nous confortent dans nos certitudes ? Sont-ils réels où seulement sujets de discussion ? Même au travers d’une écriture convenue, ce spectacle pose des questions essentielles quant à la façon dont nous traitons et percevons les réfugiés et quant à la place que nous sommes prêts à leur donner.

La Manufacture propose ce spectacle en dehors de ses murs dans le quartier populaire de Saint-Chamand, un choix difficile qui peut se comprendre au vu du spectacle proposé mais qui, revers de la médaille, a dû écarter de cette courageuse proposition nombre de festivaliers. La Manufacture a proposé cette année l’une des programmations les plus intransigeantes au niveau artistique de ce Off mais il semble maintenant essentiel pour elle de trouver d’autres lieux intra-muros afin de pouvoir rayonner comme il se doit lors des prochains festivals.

Pierre Salles

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s