« UN SONGE D’UNE NUIT D’ETE », LA FEERIE EST AU RENDEZ-VOUS

Titania-Obéron

LEBRUITDUOFF.COM – 27 juillet 2018.

AVIGNON OFF : « Un songe d’une nuit d’été – D’après Shakespeare / Purcell » – Mise en scène : Antoine Herbez – Théâtre du Petit Louvre (Templiers) du 6 au 29 Juillet – Durée : 1h30.
Spectacle recommandé

C’est au cœur de la salle des Templiers du Petit Louvre qu’il fallait chercher la féerie cette année dans ce Off d’Avignon avec ce majestueux Songe d’une nuit d’été d’après Shakespeare sur des musiques de Purcell.

Le metteur en scène Antoine Herbez, pour qui la notion de spectacle complet est un objectif au sein de troupes aux talents pluridisciplinaires, a largement gagné son pari avec cette magnifique comédie de Shakespeare écrite en 1595. Une histoire de chassé-croisé amoureux qui se déroule en Grèce, Hermia aime Lysandre et veut l’épouser mais son père Égée la promet à Démétrius qui, lui, est aimé par Héléna. Hermia et Lysandre s’enfuient dans la forêt pour enfin pouvoir s’aimer, suivis par Démétrius qui veut récupérer Hermia, lui-même poursuivi par Héléna, folle d’amour pour lui ! Mais au cœur de la forêt, règne le roi des elfes Obéron qui ordonne à son valet Puck de changer le cours de l’amour à l’aide d’une potion magique versée sur les paupières durant le sommeil.

Autant dire qu’Antoine Herbez a placé la barre très haut en imaginant ce spectacle complet. Quelle performance déjà de réunir tous ces talents pour offrir un spectacle aussi homogène dans la réussite ! Une troupe de comédiens, chanteurs et musiciens d’excellence et le mot est loin d’être galvaudé. Il n’est pas rare de trouver de bons chanteurs ou musiciens ou comédiens mais il l’est beaucoup plus quand ces personnes savent parfaitement chanter ou jouer d’un instrument en jouant avec justesse la comédie. Et c’est bien le cas ici ! La soprano Orianne Moretti (Titania), le chanteur-comédien Maxime de Toledo (Oberon) et tous les autres comédiens et musiciens, chacun tient son rôle avec brio. Même les musiciens, qui sont sur scène avec leur instrument parviennent à en faire des accessoires de jeu.

Mais non content d’avoir réuni tous ces talents, Antoine Herbez pousse l’exigence dans les moindres détails de son travail et sa direction d’acteur est sans faille. L’ensemble des comédiens joue, danse chante et virevolte avec élégance, poésie et énergie. Le metteur en scène, en alliant l’opéra « The Fairy Queen », composé par Purcell en 1692 pour accompagner le Songe de Shakespeare, ajoute ici une dimension poétique à une œuvre déjà féerique. Le talent d’Antoine Herbez est d’avoir su combiner l’essentiel de la pièce de Shakespeare et des extraits de l’opéra en 1h30 avec cohérence et sans plomber le propos. Mais toujours dans l’espoir de proposer un spectacle complet, le metteur en scène a, pour l’occasion, fait un admirable travail sur les costumes avec Madeleine Lhopitallier en offrant une qualité et une recherche de plus en plus rares dans ce type de spectacle. Ici point de bric-à-brac mais de réelles trouvailles et une réalisation parfaite. Idée intelligente aussi de proposer un décor épuré en évitant les traditionnels arbres et autres montagnes. Ce modernisme, exécuté avec goût, donne une touche allégée et décidément élégante à l’ensemble.

Enfin comment ne pas noter une direction d’artiste impeccable qui permet aux comédiens d’apporter encore ici une touche de modernité, s’amusant presque avec les codes du manga ou des effets comiques à la Tex Avery dans quelques scènes de folie collective des couples sous les effets de la magie d’Obéron, ceci sans jamais tomber dans le cabotinage et en sachant préserver cette élégance propice à la poésie du texte et de la musique.

Un très beau Shakespeare / Purcell pour une totale réussite.

Pierre Salles

Lysandre-Puck

Publicités
Comments
One Response to “« UN SONGE D’UNE NUIT D’ETE », LA FEERIE EST AU RENDEZ-VOUS”
  1. Louis Souffle dit :

    oui mais plaisir gaché par la chaleur étouffante dans cette salle soit disant climatisée…

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie