« PRONOM », UNE VRAIE COMEDIE ANGLAISE !

Photo-Pronom-@Caroline-Ablain-1024x683

LEBRUITDUOFF.COM – 23 juillet 2019

AVIGNON OFF 19. « Pronom » d’Evan Placey – Mise en scène : Guillaume Doucet – Au 11. Gilgamesh Belleville du 5 au 26 juillet à 18h30 (relâche les 10, 17, 24 juillet) – Durée : 1h35.

Le groupe vertigo sous la houlette du metteur en scène Guillaume Doucet s’empare avec énergie de cette comédie anglaise sur la dysphorie du genre initialement destinée aux adolescents.

Lui c’est « Dean », une adolescente transgenre s’étant toujours sentie homme dans un corps de femme et qui vient de commencer sa transition. Seulement voilà ! au milieu d’amis qui ne comprennent pas toujours et de parents déchirés se trouve Josh son ancien petit copain du temps ou Dean était encore « elle », qui, malgré son trouble, est toujours amoureux.

Sur scène, coulisses apparentes, les six comédiens jouent l’ensemble des rôles mis à part les deux principaux protagonistes joués par Guillaume Trotignon (Josh) et Morgane Vallée (Dean). Dean est face au public, se cachant les seins par une bande élastique et s’administrant une piqure pour commencer sa transition. Les situations s’enchaînent, montrant le désarroi et l’incompréhension de ses parents et ses amis et celle de son ex petit ami, complètement désemparé car avant tout toujours amoureux.

Sans jamais tomber dans le pathos mais avec de beaux moments touchants, Guillaume Doucet met en scène une vraie comédie anglaise, pleine d’humour, sans oublier ces adresses au public qui lui permettent de s’identifier davantage à cette personne transgenre. La troupe de jeunes comédiens se démène avec talent et énergie afin de faire adhérer un public qui, souvent loin de l’âge de l’adolescence, va pour le coup plus s’identifier aux parents qu’à Dean et Josh. En fond de scène un travail soigné de vidéo de Pierre-Yves Dubois et de Guillaume Kokakiewiez permet de donner vie à un « James Dean », sorte d’ange gardien de Dean, qui va l’aider à grandir et à devenir l’adulte qu’il veut être.

Un beau moment pour un spectacle touchant, sensible et drôle qui s’adresse finalement aussi bien aux adolescents en pleine interrogation qu’aux adultes qui se posent des questions sur un sujet longtemps tenu secret mais qui peu à peu devient plus lisible. A la bonne heure ! A découvrir !

Pierre Salles

Photo Caroline Ablain

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie