AVIGNON OFF 2021 : TROIS QUESTIONS A LAETITIA MAZZOLENI (LE TRANSVERSAL)

madamevg

AVIGNON OFF 2021 : Entretien avec Laetitia Mazzoleni , directrice du Théâtre Transversal

Le BDO : Après ces longs mois sans culture comment appréhendez-vous ce Off 2021 ?

Laetitia Mazzoleni : Aussi curieusement que cela puisse paraître, très sereinement ! Cette année écoulée nous a appris à nous adapter constamment, à inventer chaque jour une autre façon de fonctionner, nous n’avons jamais été aussi souples et spontanés dans nos pratiques. Le prochain festival sera à cette image : moins de spectacles, des jauges réduites pour plus de sérénité, un personnel formé. Le but étant un accueil des compagnies et du public 100% sans stress et avec le sourire. Parce qu’il ne faut pas oublier un chose : on est tellement heureux d’ouvrir !

On sent une certaine impatience des spectateurs à redécouvrir des spectacles joués en public, comment va se dérouler « sanitairement parlant » ce Off ?

Comme je le disais précédemment, un protocole a été élaboré spécifiquement pour le Transversal, avec des sens de circulation, l’accueil public déplacé, une incitation à l’achat de billets électroniques, mais surtout la formation de tout le personnel pour fluidifier ce protocole, tout se fera naturellement et avec bienveillance car le plus gros échec serait de faire sentir chez nous du stress. Nous avons autant hâte d’accueillir le public qu’il a hâte de retourner voir du spectacle vivant, ce festival sera une vraie fête de retrouvailles, nous en avons besoin.

Quelles sont les nouveautés du Transversal pour cette année ?

Nouveautés dans la programmation ou dans les murs ? Parce que la programmation est toujours aussi exigeante, je crois qu’elle reflète assez bien le monde dans lequel nous évoluons, notre société. Elle raconte l’humain dans toute sa complexité et sa poésie, sa cruauté et sa beauté. Quelques reprises comme deux gros succès de 2019, Noir et Humide de Jon Fosse et Une goutte d’eau dans un nuage de Éloïse Mercier (en version longue), deux spectacles très immersifs, mais aussi des créations, puisque le Transversal a été créé pour ça. Quand je regarde cette programmation je suis très fière. Fière de la qualité artistique, fière de vous faire découvrir de si belles personnes, parce qu’avec l’année qu’on vient de passer, je peux vous assurer que nos relations ont dépassé le stade professionnel, des liens d’amitié se sont créés et j’admire la confiance qu’ils m’ont porté. Je profite de cette interview pour les remercier.

Oh, j’oubliais les murs ! On a profité de la fermeture pour faire des travaux, le théâtre se veut le plus écologique possible, nous avons fait nous même nos peintures pour un résultat de zéro émanation toxique dans les espaces communs, tout l’éclairage est passé en LED, on a même récupéré l’eau de pluie pour faire nos enduits à la chaux. Nous avons changé d’hébergeur web pour une communication plus responsable également. Nos pratiques ne sont pas très écologiques naturellement, nous sommes très énergivore, le Transversal tente de réduire l’empreinte carbone du spectacle vivant (rire).

Propos recueillis par Pierre Salles

Image : Madame Van Gogh de Cliff Paillé, au Théâtre Transversal à 21h20

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie