L’indépendance de la Presse selon saint-Greg… (l’humeur d’a. héliot)

Greg Germain, décidément, entretient un rapport anxiogène à la Presse. Après s’être grillé avec le Figaro, Le Vaucluse Matin qu’il a exclut de ses agapes, et La Marseillaise, qu’il ne prend même pas la peine d’inviter à ses conférences de Presse, puis avec Arte, qu’il accuse faussement de réclamer une quelconque exclusivité sur les images du Off, comme si Arte avait besoin d’exclu du Off !, (cf article sur ce site), tout cela pour mieux évincer une jeune Web TV qui fait de l’ombre à l’entreprise de captation -payante- des mêmes images pour le compte d’AF&C, boîte dirigée par ses amis d’Allya… le voici maintenant qui se répand dans La Provence sur Libération, dont il n’aime visiblement pas l’indépendance, les choix politiques ou les deux à la fois.

Décidément, ce type doit être fou, et parano, en tout cas complètement hors la plaque s’agissant de sa fonction de Président d’AF&C, censé, rappelons-le, servir les Compagnies et leur communication, et non les griller elles aussi auprès de toute la presse, papier ou en ligne. On sait le rapport malsain qu’entretiennent ses copains de l’UMP avec la Presse, et les journalistes en particulier, que l’on menace, vire, ou diffame dès lors qu’ils ne pensent pas correctement à l’égard de leur chef. Visiblement, M. Germain en a pris de la graine, et s’autorise ce qu’aucun président de manifestation assez idiot ou simplement jobard ne ferait.

Cela dit, il n’y a malheureusement pas qu’avec les journalistes que ce type se comporte odieusement. Il suffisait de l’écouter l’autre jour pérorer sur les « insuffisances » du In sur France-Culture, qui est bien décevante de faire de la retape pour un personnage aussi aigri et suffisant qui ne le mérite certainement pas… Non, jamais « Organisateurs » d’un important festival n’ont eu de Président aussi destroy, suicidaire, et contre-productif pour la profession toute entière, que ce paranoïaque infatué qui ferait mieux de s’occuper, un peu mieux, de son supposé « talent de comédien » (dixit France-Cul). Et cesser de donner des leçons de bienséance et de vertu à tout le monde, y compris au public qu’il méprise tout autant que les artistes et les journalistes.

A. Héliot

Publicités
Comments
One Response to “L’indépendance de la Presse selon saint-Greg… (l’humeur d’a. héliot)”
  1. Alain L. dit :

    Comme vous l’écrivez, Greg Germain est « censé » servir les Compagnies et leur communication. Malheureusement, il ne sert que sa petite coterie qui est bien maintenant bien en place. Pas d’opposant en vue pour lui chez AFC. Quand il y en a, il les fait exclure. Voilà qui nous promet des situations ébouriffantes dans les années qui arrivent. Ce serait presque drôle si ce n’était pas les compagnies qui trinquent et plus largement le festival off et le spectacle vivant.