AVIGNON OFF : « 30/40 Livingstone » : la normalité est un concept !

LE BRUIT DU OFF / 8 JUILLET 2014

lopez ©David Ruano

« 30/40 Livingstone » – Sergi López et Jorge Picó – Théâtre La Luna à 19h25, jusqu’au 27 juillet.

3500 signes espaces compris, c’est LA consigne pour le Bruit du Off quand on fait un papier de retour de spectacle ! Une limite donc, genre de chose à ne pas proposer à Sergi López et Jorge Picó : les limites, ils en ont peu pour ne pas dire pas du tout !

Pour preuve ce « 30/40 Livingstone », déjanté complet comme disent les jeunes et comme le disent aussi les moins jeunes à la sortie du spectacle. Ils sont donc tous d’accord, ça c’est fait ! Et d’ailleurs cela tombe très bien : de jeune à moins jeune c’est un des sujets de la pièce…

Le régisseur de La Luna retient Sergi López depuis déjà un bon moment puis à 19h25, il lâche la bride. Feu ! C’est parti pour 1h30 d’un « mono-López » qui va scotcher le public. Et encore, ce dernier n’a pas encore tout vu et surtout pas le comparse, Jorge Picó, en cerf invisible et empreint d’une mystique tennistique (si si c’est possible !). Ah oui, c’est que, on vous a pas dit : au beau milieu d’un plateau genre jungle attitude, on retrouve un certain John Patrick McEnroe…

A bien y réfléchir « 30/40 Livingstone » ce n’est pas uniquement un spectacle drôlissime, c’est un spectacle intelligent, fin, subtil. L’incroyable énergie déployée par López, la justesse de la chorégraphie de Picó (qui ne prononce pas un seul mot de toute la pièce) en font une farce bourrée de coups droits, smatchs et autres petites balles slicées comme autant de miroirs d’une humanité qui, décidément, se perd dans son orgueil et son conformisme latent.

Le texte, écrit par les deux « zozos », est à l’origine en catalan (le spectacle fait partie de la programmation de l’opération Avignon à la Catalane NDLR), il a été traduit et adapté à quelques carambouilles de la politique française car oui, « 30/40 Livingstone » en parle comme il aborde aussi l’anthropologie (Livingstone !), c’est fort !

Tout aussi fort, la sortie de salle de Sergi López pas fatigué pour un sou et qui va aller faire trembler la caméra de France Télévision et dérouter le preneur de son dont les gestes sont assez semblables aux mouvements de tête d’un arbitre de tennis… Intelligent on vous dit !

Vincent Marin
Photo : David Ruano

Publicités

Commentaires fermés