AVIGNON OFF : « LES AMANTS D’ULSTER », THEÂTRE SAINT-MICHEL

navan-fort-armagh-irlande-nord-660x330

Les Amants d’Ulster / De Jean-Marc Lanteri / 14h Au théâtre de la porte St Michel / Jusqu’au 25 Juillet.

En ce temps-là, l’Irlande est partagée en 5 royaumes. Dans le royaume du Nord, l’Ulster, Finn Mac Cool dirige la Fianna, l’ordre chevaleresque qui défend le pays. Finn demande en mariage Graine qui s’éprend de Diarmaid, le second de Finn. Elle lui jette un sort et l’entraîne dans une fuite éperdue à travers le royaume.

Plongé dans une mythologie remplie de philtres, de baguettes de coudrier, de sangliers gigantesques, le spectateur est convié à entendre une belle histoire.

Le comédien, Alain Meneust est seul dans le minuscule théâtre de la Porte Saint-Michel. Dédié aux mots, sous forme de jeux, de musique ou de conte, les spectacles en petite forme cabaret ou monologue s’y enchaînent dans la variété (du tour de chant au One-man en passant par le seul-en-scène). Face à son micro, avec une création sonore tout à fait à propos de Dominique Molard, le comédien raconte cette fable sympathique avec grâce et distinction. Si la diction est claire et concrète, la mélopée qui devrait nous emmener au plus loin reste fade et répétitive. La parole ne devient pas chant, l’histoire ne devient pas mythe, le spectateur ne s’évade pas complètement. La parabole n’est pas évidente à cerner (si tant est qu’il y en ait une) et si l’on comprend bien de quoi ça parle, on a du mal à entendre ce que ça raconte.

Peut-être qu’une réelle création lumière aurait permis à cet univers fabuleux d’exister un peu plus pour porter plus loin, plus haut, plus fort un autre message qu’une jolie fiction.

Bruno Paternot

Advertisements

Les commentaires sont fermés.