AVIGNON OFF : « JOHN PETER’S MAGIC BOX » AU THEATRE DE LA PORTE SAINT-MICHEL

LE BRUIT DU OFF / 24 juillet

box1

AVIGNON OFF : « John Peter’s Magic Box » de et par Ronan Yvon et Clément Victor jusqu’au 27 juillet au théâtre le porte Saint-Michel à 22h30.

Dédié aux mots, sous forme de jeux, de musique ou de conte, les spectacles du théâtre de la Porte Saint-Michel, en petite forme cabaret ou monologue, s’enchaînent dans la variété (du tour de chant au One-man en passant par le seul en scène). À 22h30, est présenté John Peter’s Magic Box, par Clément Victor conteur-slameur, un peu comédien, un peu chanteur et qui vient raconter l’histoire d’un mec qui lui ressemblerait bien un petit peu...

Nous suivons les aventures de John Peter, papa moderne, célibataire, en quête d’amour et de sens en naviguant entre rêves et déboires amoureux, entre montage de sa boîte (« couple éphémère.com ») et confidences de son fils.

Accompagné par le guitariste Roman Yvon qui plaque les atmosphères comme les accords et malheureusement éclairé par les quelques projecteurs que propose le théâtre, l’univers est chaleureux et l’ambiance sera décontractée. La forme cabaret n’est pas très loin. Aussi parce que l’on est dans un entre deux, voire même un entre trois. Entre poésie, musique et théâtre, le spectacle ondule de l’un à l’autre pour porter une histoire, une vision de l’existence, un propos sur notre société.

Clément Victor est une sorte de « Caliméro » charmeur (chemise bien passée et regards tendres) qui fait le bon pendant de son guitariste plus rock (mal coiffé tatoué, jean délavé). Ce dandy charmeur, ce Gainsbourg à l’eau de St-Yorre varie les genres, mais aussi les styles, du surréalisme à la chanson à texte, du théâtre classique à la poésie.

Même si la personnalité des artistes est très agréable, on regrettera cependant que le spectacle ne soit pas porté par un projet beaucoup plus fort au niveau poétique et/ou politique. L’intention n’est pas très claire et les partis pris assez faibles. Rien ne nous fait sortir du divertissement, rien ne nous amène un peu plus loin, un peu plus haut, un peu plus fort. Dommage…

Bruno Paternot

Advertisements

Les commentaires sont fermés.