LE PROCES POUTINE : DU THEÂTRE DOCUMENTE ET ENGAGE, AU THEÂTRE ARTEPHILE

pout 2

Le Procès Poutine – Texte et mise en scène de Hugues Leforestier – Théâtre Artéphile à 15h15 – Durée 1h20

Ce « Procès » est une création du Festival Off 2015. C’est une pièce politique remarquablement documentée qui met en scène un Poutine inquiet qui ressent la colère croissante du Peuple à travers des manifestations qui prennent de l’ampleur. Il convoque une procureure générale qu’il a connu par le passé, opposante active au régime, afin de préciser les charges qui pourraient peser contre lui.

L’auteur, à travers le discours de la procureure, dresse un tableau des dérives et de la perversité du régime à travers des exemples documentés et concis, parfois un peu trop didactiques mais instructifs, qui font froid dans le dos.

La pièce est entrecoupée de séquences vidéos qui rompent avec la froideur de ce bureau du Kremlin dans lequel se déroule l’entrevue et qui nous plongent avec violence au cœur de la répression policière et des tortures et massacres de la guerre en Tchétchénie.

Non sans un certain courage, la procureure expose sans concession les terribles agissements relevant de la responsabilité de Poutine. Mais jusqu’où peut-elle aller ? La relation privilégiée qu’elle entretient avec son ancien amant la met-elle à l’abri de représailles ? Des allusions perverses du Président évoquent les risques que sa famille pourrait encourir …

Poutine, inébranlable, justifie froidement et méthodiquement les pires horreurs. Il ne renie pas l’assimilation de son personnage à celui d’un tsar recherchant à tout prix et quelles qu’en soient les conséquences la grandeur de la Russie et à entrer lui-même dans l’Histoire. On devine toutefois son émotion et ses sentiments refoulés devant la femme avec qui il a entretenu une relation amoureuse du temps où, membre obscur du KGB, il était sans doute encore fréquentable.

Poutine réserve toutefois à la procureure une surprise à la fin de la pièce.

Cette pièce d’Hugues Leforestier, mise en scène avec un réalisme saisissant par Jacques Décombe, est interprétée avec finesse, nuances et crédibilité par l’auteur et Nathalie Mann. Le texte est incisif et va droit au but. Le dialogue se déroule à fleurets mouchetés mais avec conviction et sans concession de part et d’autre. Dans ce dialogue tendu et rigoureux les sentiments et la part d’humanité des personnages sont à peine effleurés. Cet aspect aurait sans doute pu être approfondi afin de nuancer le jeu des personnages et d’apporter un peu plus de chaleur à la pièce.

Le texte, la mise en scène et l’interprétation s’inscrivent néanmoins dans un excellent théâtre politique efficace et engagé qui s’adresse à nos convictions de citoyens et à notre cœur d’Homme.

On retient une phrase de Poutine qui énonce une triste réalité : « gouverner ou rester pur, c’est le choix qui s’impose à tous… ». L’histoire nous a appris qu’il y a toutefois différents degrés dans les concessions que la pureté doit faire au politique.

JLB

Publicités

Les commentaires sont fermés.