AVIGNON OFF : « UN BON PETIT DIABLE », THEÂTRE LA LUNA

Un-bon-petit-diable

LEBRUITDUOFF.COM – 20 juillet 2015

« Un Bon Petit Diable » – (Jeune public) – jusqu’au 26 juillet au théâtre La Luna à 10h00.

Je vous parle d’un temps que les moins de trente ans, ne peuvent pas connaître…
Ce temps où les chefs d’œuvres de Disney étaient encore crayonnés, et se visionnaient sur VHS…
Ce temps où tous les enfants lisaient la bibliothèque Rose et Verte.
Tous ces souvenirs, qui certes ne nous rajeunissent pas mais suscitent en nous une nostalgie si agréable.

Accompagnée de deux enfants de 8 et 9 ans, nous prenons la direction du théâtre de la Luna, où est joué « Un bon petit Diable ». L’enthousiasme de ces garnements en culotte courte est au rendez-vous. Cette année, la Compagnie, dont le nom est assez évocateur, « Théâtre aux Etoiles », propose une adaptation d’un des romans de la Comtesse de Ségur, dont les écrits datent tout de même du 19ème siècle.

Cependant, si nous connaissions les histoires de Princesses et autres contes de fées, ce roman marque une rupture nette avec ces modèles littéraires, puisqu’il traite avec réalisme et précision des personnages réels dans la vie quotidienne, dont le principal sujet n’est autre que l’éducation. C’est dire si ce thème universel et intemporel parle aux enfants comme aux parents.

Mais qui est ce bon petit Diable ?

C’est l’histoire d’un jeune garçon, dont le père a confié la garde à une cousine, Madame Mac’Miche d’une avarice et d’une méchanceté innommable. Charles va donc multiplier les bêtises, ayant pour seule alliée, la gouvernante Betty, afin d’échapper aux mauvais traitements infligés par Madame Mac’Chiche pour pouvoir enfin gagner sa liberté. Le chemin sera bien entendu semé d’embuches et, la punition terrible. Il sera envoyé dans un pensionnat, tenu par un maître tortionnaire…

Sur une mise en scène de Rebecca Stella, le spectacle est un savant mélange de références cinématographiques plus ou moins actuelles. Marry Poppins, Oliver Twist, Kung-Fu Panda, Tex Avery, Blanche-Neige, plus précisément sa marâtre, pour ne citer qu’eux. On assiste tout au long de cette représentation à une multitude de surprises. Humour, danse, magie, c’est à la fois burlesque, drôle et poétique. Une façon de désamorcer tout en douceur les manipulations la maltraitance et autres injustices.

Bien entendu, au-delà du talent avec lequel ces comédiens mettent en avant la pièce, les moindres détails ont été pensés. Des décors aux costumes, des accessoires au maquillage, enfants et parents sont surpris de retrouver ces artistes si différents à leur sortie de scène. D’ailleurs, certains de ces jeunes spectateurs resteront ébahis à la découverte de la beauté vraie, et naturelle de ces comédiennes.

Et, parce que la vérité sort de la bouche des enfants, à la « tombée de rideau », leurs premiers mots sont : « C’était trop bien ! »

Emilie Touat

Publicités

Commentaires fermés