« ET APRES… », Cie LES INDISCRETS, A LA MANUFACTURE

etapres

LEBRUITDUOFF.COM – 21 juillet 2015

« Et après… » de Lucie Gougat et Jean-Louis Baille – Cie Les indiscrets – Manufacture à 10h40

« Et après… » est fondé sur le thème de la fuite. Jusqu’à quand peut-on supporter ? Il arrive un moment où l’on ne peut rester, où il faut fuir… Que dire de ce spectacle ? Ou plutôt qu’est-on autorisé à en dire ? Le moins possible tant ce spectacle original et jubilatoire est basé sur l’effet de surprise et nécessite une découverte progressive pour l’apprécier pleinement.

Mais de nombreux imprévus surviennent et le spectacle pourra-t-il avoir lieu ? On ressent beaucoup d’empathie et de compassion pour ces personnes (sont-ils des acteurs ?) qui vaquent sur scène avec un certain dilettantisme mais pleins de bonne volonté et d’esprit pour satisfaire les spectateurs et assurer leur bien-être.

On retrouve parfois l’atmosphère du théâtre de Philippe Quesne qui fit les beaux jours du Festival d’Avignon il y a quelques années avec sa compagnie Vivarium Studio. Le spectacle est varié, créatif, surprenant et plein d’humour. Il ne se raconte pas…

On retient quelques moments forts. Désolés par la vacuité bien involontaire de leur spectacle, les acteurs veulent enfin nous présenter du vrai théâtre, mais à partir de rien. C’est une figure de style remarquable où l’on nous parle de théâtre par le néant mais avec beaucoup de force et de vérité.

A la fin du spectacle Jean-Louis Baille s’excuse tout d’abord de n’avoir pas pu nous présenter le spectacle qu’il aurait tellement aimé jouer, puis il se laisse entraîner dans un monologue à la fois violent et poétique qui va crescendo dans lequel, accompagné par une contrebasse qui amplifie la force du propos, il recense toutes les tares de ce monde qui font qu’à un moment donné… il faut partir !

C’est un « spectacle théâtral non identifié », créatif, surprenant, à fois loufoque, tendre et émouvant. L’attention reste soutenue malgré le ratage feint du spectacle et sa vacuité apparente. L’effet de surprise en est l’un des principaux ressorts, ce qui constituera sans doute une limite à la récurrence de ce genre dans les prochains spectacles. On peut toutefois faire confiance à la Compagnie des Indiscrets, débordants d’imagination, pour continuer à nous surprendre et à nous faire revivre de tels moments de théâtre qui ne sont pas vraiment du théâtre mais qui en contiennent toute la quintessence. Une bonne surprise dans ce Off si inégal qui se déguste avec gourmandise.

JLB

Publicités
Comments
One Response to “« ET APRES… », Cie LES INDISCRETS, A LA MANUFACTURE”
  1. annick et emmanuel dit :

    Content que ça vous ait plu, c’est dans notre top 1 tellement c’est inattendu, différent, surprenant, intéressant, créatif et vivant. Jamais nous n’avions vu tel spectacle, pourtant, on en voit et on prend des risques.