AUX HIVERNALES, « THEORIE DES PRODIGES », SYSTEME CASTAFIORE : BEAU ET BIEN BARRE !

hivernales 1

LEBRUITDUOFF.COM – 21 juillet 2015

« Théorie des prodiges », par Système Castafiore. Les Hivernales, 21h45.

Le Système Castafiore, c’est un peu un ovni dans le paysage chorégraphique. La marque de fabrique ? Des installations particulièrement soignées, des images, de belles, de très belles images, du son bref, une performance à chaque représentation.

La proposition présentée aux Hivernales pour ce Off 2015 n’échappe pas à la règle. « Théorie des prodiges », c’est un peu un rêve tant le plateau baigne dans une atmosphère cotonneuse, délicate, onirique. Des danseuses-licornes (onirique on vous dit) semblent flotter sur le grand plateau des Hivernales, sensation décuplée par l’apposition d’un rideau de tulle en front de scène qui sera aussi le support de projections sublimes. « Théorie des prodiges » devient une espèce d’objet, un bel objet et dont on devine qu’il disparaîtra si on le touche… Onirique et magique donc !

Pour autant, Le Système Castafiore n’a pas pour habitude de construire des projets artistiques qui ne reposeraient que sur la beauté, quand bien même tout à fait réelle. Le propos balance subtilement entre la beauté et l’intelligence de notre monde et la monstruosité dont il est capable, dont les hommes sont capables… Le pari est risqué tant beaucoup (trop) de compagnies s’appuient certes sur une technique délirante mais souvent pour cacher un propos désespérément vide, creux, plat ; pas Le Système Castafiore ! Sans jamais se faire manger par cette même technique, la danse alors proposée tient de la poésie et l’on navigue entre les danseuses-licornes, les danseuses-comètes, le mouton à 5 pattes ; en sortie de salle on surprend un public (salle bondée !) qui déambule dans les rues sans presque toucher le sol…

Aucun doute, « Théorie des Prodiges » est une proposition particulièrement singulière, puissante et tout simplement belle et l’on sait la difficulté de faire du beau. Dans ce festival pour le moins difficile, l’équipe des hivernales aura, en programmant ce spectacle, su donner encore une fois un joli rêve alors même qu’ils sont en plein cauchemar…*

Henry Waterman

* rappelons que le CDC Les Hivernales est menacé d’expulsion, car en cours de rachat de ses locaux par des spéculateurs, et qu’il se bat pour que ses tutelles se mobilisent pour sauvegarder son lieu de création et de diffusion. (Cf nos articles précédents)

Photo : VM

Publicités

Les commentaires sont fermés.