« QUANTA », AU COLLEGE DE LA SALLE

Quanta2

LEBRUITDUOFF – 18 juillet 2016

Quanta – Jusqu’au 30 juillet à 15h45 au Collège de La Salle. – Durée : 55 minutes – A partir de 5 ans.

Une fois n’est pas coutume, alors je continue mon aventure dans un festival off pour jeune public. Et, une fois de plus le voyage que j’y ai fait est loin, très loin de me décevoir. Pour être honnête avec vous, je dois vous avouer que la créativité des compagnies pour les enfants ne cesse de me surprendre. Au collège de la salle, se joue actuellement Quanta. Quanta, ou la terrible histoire de Lulu Schrödinger. Enfin « terrible », plutôt extraordinaire.

Quanta, c’est l’histoire d’une jeune fille âgée de 10 ans. En réalité, elle s’appelle Alice. Alice Schrödinger. Son père, un grand scientifique lui a donné ce surnom car il étudie le monde quantique.

Je vois déjà les plus réfractaires à la physique lever les yeux au ciel ! Ne vous en faites pas, c’est loin d’être ce à quoi vous pensez.

Un soir, alors qu’Alice s’apprête à se coucher, elle ne retrouve plus son chat, Lulu. C’est alors, qu’elle va devoir traverser le miroir et se retrouver dans ce merveilleux monde quantique, un endroit où l’on est dans tous ses états et parfois deux à la fois. C’est comme si l’on pouvait être heureux et triste, sec et mouillé, grand et petit… Vous voyez ? Alice se retrouve donc de l’autre côté du miroir à la recherche de son chat et de ses parents, dans un monde où règne Entropie, la reine du désordre et du chaos…

Quanta, c’est donc un voyage initiatique, explorant avec beaucoup de poésie les différentes perceptions de la réalité. Un passage de l’enfance à l’adolescence mêlant humour et questionnement, dans un pays imaginaire et magique. Petits et grands voyagent dans un univers qui ne manquera de vous rappeler Alice aux pays des merveilles.
Si le talent des deux comédiennes Cécile Fisera et Elodie Vom Hofe est à saluer, il faut reconnaître que la scénographie de ce spectacle est tout simplement hallucinante !

Trois grands panneaux occupent la totalité du plateau, sur lesquels défilent les décors. Deux mondes s’affrontent, et nos yeux émerveillés ne savent plus où se poser. Dessins, animations, et vidéos fusionnent accompagnés de chants et de musiques pour nous transporter dans ce monde fabuleux.

Un spectacle merveilleux, durant lequel les plus jeunes participent, et ressortent le sourire aux lèvres et les yeux écarquillés. Tout autant que les parents, encore surpris par tant de magie…

A noter, que l’auteur, Julie Cordier a reçu pour son texte, « Les encouragements » du Centre National du Théâtre, prix qui récompense les meilleurs jeunes auteurs.

Emilie Touat

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s