AVIGNON OFF : UN « CLITENMESTR@POCALYPSE » AMBITIEUX AU CHÊNE NOIR

LEBRUITDUOFF.COM – 14 juillet 2017

Clytemnestr@pocalypse d’après Euripide – Mes Dan Jemmet au Chêne noir à 12h45 – relâche les lundis.

Le metteur en scène Dan Jemmett prend le parti d’un seul en scène (Valérie Crouzet) qui va tour à tour nous projeter au cœur de la tragédie « Clytemnestre » d’Euripide et nous emmener sans états d’âme dans ce coin paumé et poisseux des Etats-Unis. Au fin fond du monde, dans un vieux bar pourri des Appalaches, Clytemnestre attend le retour de son mari, lui prépare un bon repas et lui fait couler son bain le couteau à la main… Tel est le pitch ultra simplifié de cette adaptation extrêmement libre de David Turketl d’après le « Clytemnestre » d’Euripide.

La comédienne Valérie Crouzet interprète magnifiquement cette multitude de personnages, oscillant dans l’espace et le temps entre prêtresse grecque et chaman indien aux danses macabres. On ressent à chaque instant la puissance d’une tragédienne et il n’y a aucun doute sur son talent mais comment faire face à la difficulté de lecture d’un tel opus. On peut aisément mettre au défi quiconque dans la salle de retracer le cours de l’histoire en sortant ou tenter d’en faire une synthèse. Tout est clair dans l’énoncé de départ, comme un axiome qu’on prend tel quel, mais une telle complexité, aussi bien dans l’écriture que dans la mise en œuvre, ne peut que faire sombrer dans la perplexité le moindre des spectateurs. Tout le monde aura bien compris l’universalité de telles tragédies mais à trop vouloir les étirer, courber, découper, froisser on en arrive à en retirer tout sens. La compréhension qui pourrait être aussi universelle que le texte en devient quasiment impossible pour le quidam.

Dan Jemmet s’est fait le maître au fil des années de la trituration en tout genre des grandes œuvres du répertoire mais n’est-il pas là, dans l’excessivité, comme une sorte de parodie de son propre engagement ? Cette pièce, loin d’être inutile, mériterait mieux que ce passage au mixeur. N’est-elle aussi tout simplement pas à sa place dans ce lieu de théâtre populaire qu’est censé représenter le Chêne Noir ? Un spectacle difficile qui aura sûrement des difficultés à trouver son public dans ce Off.

Pierre Salles

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s