AVIGNON OFF : « LA FUITE », L’INCONSCIENCE DE NOS ACTES

LEBRUITDUOFF.COM – 26 juillet 2017

AVIGNON OFF: « La Fuite » de la compagnie Teatro Picaro – Théâtre des Lucioles – du 6 au 30 Juillet 2017 – 17h05 – Relâches les 11, 18 et 25 Juillet.

L’inconscience de nos actes.

La compagnie Teatro Picaro revient cette année à Avignon avec une toute autre proposition que de la commedia dell’arte dont elle nous a déjà régalés avec « Fabula Buffa » et « Prêt-à-partir ». « La Fuite » est une adaptation du texte « On ne sait comment » de Luigi Pirandello. L’histoire originale se passe dans un salon bourgeois du début du XXe siècle. Fabio Gorgolini et Ciro Cesarano choisissent de la transposer dans la cuisine d’un restaurant italien de nos jours, afin de la rendre plus accessible et plus vivante.

Nicola, propriétaire du restaurant, doit faire face à de grosses difficultés financières. La faible fréquentation de ce dernier et les dettes accumulées lui font craindre la faillite. Heureusement, Il vient d’avoir la réservation pour un repas de mariage, ce qui lui permettrait de relancer son affaire. Aidé de sa cuisinière et de sa commis de cuisine, ils préparent ensemble le repas et l’intendance pendant les deux jours précédent la fête. Nicola essaye de mener son équipe tant bien que mal avec la pression de l’heure qui tourne et les contre-temps qui surviennent. Giorgio, le mari de la cuisinière, vient se faire rembourser le prêt qu’il a accordé à Nicola. En plus des problèmes de fuite d’eau, Roméo, le mari de la commis de cuisine, devenu subitement fou et suspicieux, va instiller un climat propice à compliquer les préparatifs et faire vaciller les équilibres.

La compagnie Teatro Picaro, en réécrivant le texte original, prend le risque de perdre l’essence du message de Pirandello. Les actes que nous commettons involontairement sont-ils vraiment les conséquences d’une malencontreuse erreur, ou plutôt le fruit d’une volonté enfouie de faire surgir une vérité sous une pulsion non retenue ? Quelles seront les victimes des actes inconscients dans cette cuisine et y’aura-t-il assez de chaises pour le repas de mariage ?

Fabio Gorgolini et Ciro Cesarano réalisent le tour de force de conserver le message du dramaturge sicilien en le mâtinant de contemporanéité et de rocambolesque. Les cinq comédiens nous emportent avec une folle vitalité dans leurs activités culinaires pour lesquelles le temps est compté. Sur scène, un décor réaliste d’une vraie cuisine de restaurant : ses feux, four, évier, tables de découpe et de préparation, rangement, ustensiles, vestiaire et l’incontournable double porte battante. Tout y est. Les acteurs vont évoluer dans cet espace, cuisiner, nettoyer, travailler avec effervescence. L’ambiance nous transporte de l’autre côté des Alpes où la chaleur de l’accent latin et la gaieté apparente tranche avec la gravité du propos.

La comédie transcende la dramaturgie puis, restent ces questionnements sur nos maladresses inconscientes et le contrôle que l’on opère sur nos actes.
Une belle réussite que ce spectacle à l’italienne, intelligent et drôle.

Annick et Emmanuel Bienassis

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s