« MODESTE PROPOSITION EN FAVEUR D’UN CANNIBALISME RAISONNE » : UN MORCEAU DE CHOIX !

LEBRUITDUOFF.COM – 29 juillet 2017
Spectacle recommandé

« Modeste proposition en faveur d’un cannibalisme raisonné » – D’après Jonathan Swift – Mes : Yves Fravega – à 22h30 au Petit chien du 06 au 30 juillet.

Un morceau de choix !

C’est en 1729 que Jonathan Swift publie anonymement sa « Modeste proposition » et force est de constater que ce grand moment de l’humour noir n’a pas perdu une ride. C’est au comédien Pit Goedert que l’on doit une traduction actualisée du texte dont le titre complet peut se traduire par « Modeste proposition pour empêcher les enfants des pauvres en Irlande d’être à la charge de leurs parents ou de leur pays et pour les rendre utiles au public ».

On comprend vite pourquoi Jonathan Swift publie anonymement son pamphlet au 18ème siècle tant la satire sociale est acide. Sur scène, le comédien Pit Goedert, accompagné par l’organiste Charlie O, présente à la façon d’une conférence la proposition selon laquelle il faut donner à manger aux riches les enfants des pauvres. De premier abord complètement horrible, Pit Goedert parvient à démontrer les bienfaits évidents d’une telle mesure dans un monde où la pauvreté augmente de jour en jour avec son lot de maladies et d’insécurité.

Le metteur en scène Yves Fravega joue la sobriété et met en scène un duo désopilant d’humour noir, tout est loufoque et absurde dans cette modeste proposition. Tel un VRP, accompagné de son organiste façon famille Adams, le comédien entame son discours par un retour aux sources du cannibalisme, à ses élans religieux et magiques au sein de sociétés primitives. Mais très vite le ton devient plus contemporain et l’objet religieux et culturel se mue en objet économique. Malgré le propos, la traduction maligne de Pit Goedert nous plonge immédiatement dans un discours actuel qui fait vite penser aux migrants ou aux problèmes de dettes et de pauvreté de certains pays européens victimes de la crise. Impossible non plus de ne pas penser à ces ingénieurs allemands qui, durant la seconde guerre mondiale, se référaient à un modèle économique efficace pour perpétrer le plus horrible de massacres du siècle dernier. Une mise en scène loufoque et frappadingue à souhait au service d’un texte extrêmement drôle et corrosif qui n’a rien perdu de son acidité au fil du temps pour qui aime l’humour noir et qui donne envie de se plonger dans ces pamphlets de Swift.

Une « Modeste proposition » à découvrir pour ce texte au ton étrangement moderne et à ce beau duo de deux déjantés de l’humour noir toujours en retenue. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de le découvrir durant ce festival, ce spectacle est joué au Théâtre de la Joliette à Marseille en début d’année 2018.

Pierre Salles

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s