« JE T’AIME PAPA… » L’ENFANCE DE L’ART

LEBRUITDUOFF.COM – 14 juillet 2018.

AVIGNON OFF : « Je t’aime papa mais merci d’être mort » – Philippe Saumon – 11 Gilgamesh Belleville 10h.

L’enfance maltraitée, il y a plus gai comme thème pour commencer une journée de festival. Et pourtant ce n’est pas un spectacle larmoyant que nous présente Philippe Saumont. Plus particulièrement conçu pour le jeune public « Je t’aime papa mais merci d’être mort » est l’expression d’une résilience. Issu d’une famille très modeste, avec un père ouvrier qui n’est jamais à la maison, une mère au foyer, le jeune garçon essaie de se construire malgré la violence que fait régner le père alcoolique.

Avec beaucoup de poésie Philippe Saumon met les mots simples de l’enfance sur cette histoire de violence familiale. La tête dans les nuages (en barbe à papa) et dans les étoiles (bonbons géants) l’enfant trouve la paix et la force de survivre dans son imaginaire empli de poésie et de musique (live) et échappe a la figure menaçante du père, géant aux longs bras.

Marionnettiste de formation Philippe Saumont utilise son art avec finesse. Il met également dans son spectacle du théâtre d’objet et crée un univers à la limite du rêve, celui sur lequel l’enfant va s’appuyer pour trouver le chemin qui le mènera vers l’adulte qu’il deviendra. Parce que tout n’est pas écrit et qu’il est possible de s’en sortir. Un regret néanmoins, un manque de rythme qui freine l’émotion.

Christine Eouzan

Commentaires fermés

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie