« DE VERS EN VERRES » : TAVERNIER, UN GRAND CLASSIQUE SVP !

LEBRUITDUOFF.COM – 20 juillet 2018.

AVIGNON OFF. « De vers en verres » – compagnie du théâtre au Lion d’Or – 11h, Chapelle de l’Oratoire – Attention se termine le 23.

Voilà une bien sympathique invitation à laquelle nous convie la compagnie du théâtre au Lion d’Or, motivée par une réelle envie d’inciter le plus grand nombre à venir plus facilement au théâtre. En effet la participation est ici « au chapeau ». À la fin, chacun mettra dans la cagnotte ce que sa générosité lui dictera, en souhaitant qu’elle soit aussi grande que celle de cette troupe chaleureuse.

Ils nous entraînent, nous embarquent pour un petit voyage « de vers en verres », mais à la carte! Hospitalité oblige, le public choisit lui-même ce qu’il déguste dans un menu où l’on trouve, au choix (trois par spectateur), des extraits de textes des auteurs parmi les plus grands du répertoire classique : Corneille, Hugo, Molière, Racine, Rostand, Tchekhov…

Une fois les commandes passées, nous attendons quelques minutes, en l’aimable présence des comédiens et musiciens, que soient dépouillées les propositions du jour. Cela nous laisse l’occasion de prendre la dimension de la beauté du lieu qui nous entoure.

La magnifique Chapelle de l’Oratoire, un des rares pan du patrimoine baroque d’Avignon, offre un cadre idéal et se prête à merveille à l’exercice. L’acoustique y est particulière mais les acteurs s’en acquittent parfaitement, posant leurs voix de manière claire et mesurée. La musique légère, de Pierre Koch et Stéphanie Manus qui accompagne les intermèdes, viendra elle aussi embellir et emplir l’espace de délicates sonorités.

La metteure en scène, Laetitia Leterrier, doit recomposer à chaque représentation l’harmonie de la succession des scènes que la salle aura sélectionnées, trouvant en un clin d’œil le juste tempo, le bon enchaînement.

Performance aussi pour les comédiens, Sylvia Maria Alves, Floriane Jourdain, Anne Dorothée Lebard, Yannick Barnole et Hervé Dandrieux qui prennent un plaisir évident et curieux à répondre aux envies de l’assemblée. Tous impeccables, d’un jeu subtil et raffiné, ils s’accommodent avec aisance du menu du jour.
La dégustation peut commencer!

Dans des costumes d’époque de très belle qualité réalisés par Mélodie Alves portés avec beaucoup d’élégance et de naturel, ils nous servent des mets de choix. On savoure, on picore vers sur vers sans bouder son plaisir. Le plaisir de retrouver, ou peut-être mieux de découvrir, les meilleurs morceaux de notre patrimoine théâtral.

Des textes qui résonnent en chacun d’entre nous par la modernité et l’actualité des thèmes abordés, leur vérité, leur profondeur, leur ironie… La Catharsis est ici palpable, la salle est en lien étroit avec la scène. Tous, comédiens et spectateurs impliqués, sont les acteurs assumés de ce qui se dit et s’entend.

Le partage et l’échange continuent après le spectacle. Un verre (ou deux) nous est offert par la bande au grand complet qui donne là encore sans compter de son énergie au public reconnaissant de ce petit moment de bonheur.

A consommer sans modération, l’expérience est différente à chaque fois. C’est très soigné, bien joué, bien vu, de la belle ouvrage. A votre bon cœur…

Joëlle Gabella

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie