« À FOND » VERS LA CAPITALE

LEBRUITDUOFF.COM – 21 juillet 2018.

AVIGNON OFF. « À FOND » de Lucas Hénaff / m.e.s. Lucas Hénaff – 19h05 – Le Train Bleu – Salle 2 – RELÂCHES LES LUNDIS 9, 16 ET 23 JUILLET – Durée 1h15

Deux jeunes hommes traînent et fument des joints dans leur campagne, ils regardent passer les trains. Alex et Rémy rappelleraient presque « En attendant Godot », le théâtre de l’absurde, l’insignifiance, le rien qui en dit pourtant long sur le mal être de deux jeunes de province qui semblent bloqués dans ce quotidien vide de sens. Puis subitement nous sommes projetés dans le train. Le train qui probablement passera devant Alex et Rémy. Train dans lequel on rencontre Luc, celui qui est parti, celui qui ne regarde plus le train mais qui est monté dedans pour aller à Paris. Delà s’en suit le perpétuel décalage entre c’est deux mondes : la province figée dans le temps et la capitale qui va aussi vite que le TGV qu’on prend pour y arriver, à fond.

C’est avec beaucoup de finesse que Lucas Hénaff nous dépeint ces deux univers. La mise en scène est simple et efficace. Grâce à un décor assez symbolique et un grand travail sur l’univers sonore nous nous projetons aisément dans la campagne, dans le tgv, dans le métro etc. Les quatre acteurs campent bien leurs rôles. Alex et Rémy sont drôles et touchants. Luc a tout de l’humour anglais: le décalage, la finesse, et la poésie. Marion est vive, souriante et apporte le contrepoids féminin. Dans la pièce on se joue du cliché : la fille qui va trop vite, plus vite, qui a les codes, que, les/certains garçons, plus immatures dans un premier temps, n’ont pas.

« A fond » une belle peinture de cette éternelle et banale histoire du départ du jeune provincial pour la capitale. Une pièce qui fait écho, qui fait rire et qui touche.

Norma Soine

Publicités

Commentaires fermés

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie