« THE GREAT DISASTER » : ATTENTION, PEPITE !

the-great-disaster

AVIGNON OFF 19. « The Great Disaster » – De Patrick Kermann – Mise en scène : Olivier Barrere, Aurélie Pitrat, Erick Priano au Théâtre de Halles (Conservatoire) – du 05 au 28 Juillet 14h45 au Conservatoire d’Avignon.

Attention ! voilà bien le type de pièce qui va faire du bruit pour ce Off, la jauge étant réduite autant dire qu’il va falloir réserver et faire vite.

A la fin des nombreux applaudissements, le comédien demande au spectateur de ne rien révéler à la sortie de la représentation en espérant quand même que chacun parviendra à trouver les mots pour faire venir ses amis. Difficile donc d’assez en dire sans trop divulguer cette petite pépite.

Le 14 avril 1912 coule l’insubmersible Titanic. A son bord des centaines et des centaines de personnes finiront mortes dans les eaux froides, toutes décomptées ou presque, toutes sauf une, Giovanni Pastore, pauvre italien qui allant chercher fortune dans le nouveau monde se fait engager juste avant le départ du paquebot comme plongeur. Il est celui qui lavera les petites cuillères et qui, le jour du naufrage, sera ce mort oublié de tous, même de ceux qui comptent les morts.

Olivier Barrere, à la barre de ce spectacle en tant que co-metteur en scène mais aussi sur scène en tant que comédien, offre là un spectacle entier, complet et jouissif. « Entier » tant le propos parvient à plonger les spectateurs dans la grande histoire européenne mais aussi dans la plus petite, celle de ces hommes partis sur les routes pour trouver un monde meilleur. Un spectacle « complet » tant la gamme de jeu développée par le comédien paraît sans fin. Toujours avec justesse, il emmène avec lui sans relâche les spectateurs dans son tourbillon narratif et enfin « jouissif » car il ne fait aucun doute que l’ensemble des spectateurs sort de ce spectacle en ayant vécu dans ce court laps de temps un mélange explosif de sentiments, rires, larmes, émotions, et le tout avec une déconcertante facilité.

Un spectacle à voir, très vite avant qu’il ne soit complet pour tout le Off.

Pierre Salles

Publicités
Comments
2 Responses to “« THE GREAT DISASTER » : ATTENTION, PEPITE !”
  1. De Francesco dit :

    En Français « Le grand désastre » et ce n’est pas peu dire… Une première partie lénifiante et soporifique qui invite plus à la sieste qu’à la compassion avec ce « pauvre » Giovanni Pastore. Au moment où le spectateur commence à sombrer dans un sommeil profond (preuve à l’appui la moitié de la salle s’endormait…) et avant que le Titanic ne coule nous voilà happait dans l’antichambre du navire… On espère qu’il va se passer quelque’chose, qu’enfin le spectacle va commencer mais il n’en est rien… la suite est une logorrhée verbale ennuyeuse où Olivier Barrere peine à convaincre, il est vrai peu aidé par un texte creux..
    En faire un favori alors qu’il ne mérite même pas la place d’outsider est bien dommage…

    Merci tout de même aux Bruits du Off pour leurs précieux conseils et considérons que ce n’est qu’une erreur.

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie