« ACCUSE-E », SANS CONVICTION

accusée

lebruitduoff.com – 21 juillet 2021

AVIGNON OFF 2021. ACCUSÉ.E – Compagnie La Baronnerie – Metteuse en scène : Clémence Baron – Sham’s Théâtre, jusqu’au 30 juillet à 18h15.

Une femme, Un homme. Tous les deux assis face aux « jurés ». « Cette nuit là, ils m’ont volé quelque chose. Cette nuit là je suis morte en continuant à vivre. Je sens encore la peau moite, les doigts qui s’agrippent et les rires sadiques ». « Ma question était : avez-vous clairement exprimé votre refus d’une relation sexuelle ? ». « La drogue ne m’a pas laissé cette opportunité. Les coups et la violence ne m’ont pas donné cette chance, non, pardonnez moi. »

Assise à quelques mètres de son supposé violeur, imperturbable et sûr de lui, la victime est tendue, crispée, un peu nerveuse ce qui se comprend, contrairement à celui qu’elle accuse de l’avoir entraînée, après une soirée en boîte, chez lui, accompagnée d’un petit groupe de ses amis à lui. Elle l’accuse de lui avoir fait boire à son insu un produit, le GHB, utilisé là à des fins détournées et réputé être « la drogue du violeur .» La question directe de Madame là procureur a pu froisser la victime ! S’est elle sentie en état de faiblesse, voire de culpabilité ? Tout autant l’assaut de l’expert avec ses questions sur sa sexualité ont du lui paraître bizarres. L’énigme de la sexualité pour une jeune fille est souvent une réalité . Selon les sexes : pousse-à-la-parole ou pousse-au-silence, elle fait parler les hommes et se taire les femmes dit-on.

Dans un procès criminel, c’est le cas de ce viol, le Procureur doit essayer de prouver, « hors de tout doute raisonnable » la culpabilité de l’accusé. Il en est autrement pour les avocats des deux parties qui vont insister pour tenter d’instiller un doute qui, c’est connu, doit profiter à l’accusé. Y’a t’il un moment de bascule ou la victime s’est sentie coupable ? Comment son avocat l’a t’il défendue ? Dans ce procès a t’elle imaginé qu’elle puisse faire appel de la sentence au cas où ? Quel est le verdict ?

La mise en scène est quasi absente. Les dialogues sont a minima. Chaque comédien vient jouer sa partition sans réelle conviction. L’absence de décor nuit à la pièce. On a du mal à s’imaginer être dans la salle du tribunal.

A la sortie du spectacle quelques jeunes filles étaient encore très émues, les larmes aux yeux.
Soit… La troupe est jeune, certainement talentueuse et pleine d’avenir.

André-Michel Pouly

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

    AFC Avignon 2011 Avignon 2012 Avignon Festival Off avignon Le Off avignonleoff avignonleoff.com Avignon Off Avignon Off 2011 Avignon Off 2012 Avignon Off 2013 Avignon Off 2014 Avignon OFF 2015 Avignon Off 2016 Avignon OFF 2017 AVIGNON OFF 2018 AVIGNON OFF 2019 Avignon OFF 2021 Festival d'Avignon Festival d'Avignon 2011 Festival Off Avignon Festival Off d'Avignon Off 2011 Off 2012 Théâtre
  • Chercher par artiste ou catégorie