LE GUIDE DU OFF 2022 : NOTRE SELECTION HEBERGEMENTS

LE GUIDE DU OFF® 2022 : HEBERGEMENTS

A un mois de l’ouverture du Festival, nous publions en primeur les premières feuilles Hébergements du GUIDE DU OFF® 2022. Celles-ci devraient être utiles aux futurs festivaliers que vous êtes, chers lecteurs, si vos réservations de location n’ont pas été prises encore. La suite du Guide sera publiée dans les colonnes de nos deux quotidiens en ligne, lebruitduoff.com (Avignon) et lebruitduofftribune.com (national), envoyé en PDF par newsletter à nos 65 000 contacts (professionnels de la culture, du tourisme, des médias et à nos abonnés) dès le 17 juin prochain.

HEBERGEMENTS AVIGNON

Se loger à Avignon pendant le Festival relève du parcours du combattant : locations saisonnières doublées, comme le prix des chambres d’hôtels ou des emplacements de campings. Sans compter la propension de ces honorables commerçants à forcer le prix des prestations annexes : petits déjeuners, repas, services etc. Bref, bienvenue dans la jungle festivalière d’Avignon ! Notre guide recense les adresses sérieuses et honnêtes, éprouvées et réputées telles, que nous accompagnons de celles que nous vous déconseillons absolument. Car un Guide comme le nôtre se doit d’être le reflet de l’éthique et la bienveillance que nous attendons de la part de tous les opérateurs du festival, directeurs de salles comme hébergeurs, commerçants de bouche comme restaurateurs et cafetiers et aussi, bien sûr, dénoncer les mauvaises pratiques et les dérives mercantilistes.

De sans un rond à prix doux :

Camping du Parc des Libertés. Au coeur de la Barthelasse, la plus grande île fluviale d’Europe, voici un camping alternatif, vraiment le moins cher sur le marché local. Moins connu des festivaliers et donc moins couru. Ses avantages : un grand parc arboré et une gestion associative, le Rhône à côté, très ombragé, chalets disponibles, snack-bar, une convivialité « boy scout », bien tenu, toilettes et douches nickel, et la tranquillité absolue à quelques lieues de la ville festivalière étouffante : la campagne quoi, à quelques minutes en voiture de la ville. Ses inconvénients : pas accessible à pied (ou alors bon courage, mais parfaitement faisable à vélo), à 5 km du centre d’Avignon, équipé sommairement : snack bar, jeux pour enfants, mais pas de laverie. Accueil sympa. Animaux acceptés. Location de chalets. 190 emplacements. Notre meilleure adresse festivalière pour les fauchés ! Attention réservez au plus tôt ! Tarifs très doux : Forfaits d’une quinzaine d’euros/jour pour 2. 4682 route de l’Islon, Île de la Barthelasse. 04 90 85 17 73. parcdeslibertes@wanadoo.fr.

Camping du Pont d’Avignon. Plus cher que le précédent (le double) mais bien plus accessible : à quelques 15 minutes à pied de la Porte de L’Oulle, voilà un camping bien roulé de 300 emplacements, mais pas forcément tous ombragés. Le plus : à quelques minutes en voiture ou à vélo du centre ville, un bar-restaurant, une piscine, un tennis, un parc de jeux pour enfants, une épicerie et une laverie, des locations de tentes ou de chalets, accessible directement depuis la navette fluviale gratuite qui traverse le fleuve et pour les plus chanceux une vue superbe sur Avignon. Attention réservez au plus tôt ! 300 emplacements seulement pris d’assaut. Forfaits 30/40 euros pour deux. 10 chemin de la Barthelasse, Île de la Barthelasse. 04 90 80 63 50. camping.avignon@aquadis-loisirs.com.

Campéole Île des Papes (à Villeneuve). A quelques encablures du centre-ville d’Avignon, bienvenue à Villeneuve-Lez-Avignon, le « Neuilly » d’Avignon. De l’autre côté du mythique fleuve qui jadis faisait frontière entre l’Etat du Roi de France et les états pontificaux, mais où résidaient une grande majorité des cardinaux des Papes d’Avignon -les deux mondes reliés par un pont payant, de bois puis de pierre, qui fut à maintes reprises détruit par les foudres du Rhône et dont subsistent les quelques arches du fameux « Pont d’Avignon » de la chanson-  voici Villeneuve, banlieue chicos d’Avignon. Entres autres possibilités d’hébergement plus coûteuses, ce camping, sis au barrage de Villeneuve : au vert, calme, c’est un camping du groupe Trigano, pas forcément bon marché du coup, suréquipé (peut-être trop pour un festivalier…). Donc plein de trucs inutiles, genre un parc aquatique, des jeux à profusion, des animations à la con… Mais très bien conçu pour les familles avec enfants, confort domestique et services sur place optimaux.195 emplacements pour tentes et caravanes + des mobil-homes. Forfait 245 euros environ pour 2 la semaine camping en juillet. Bungalows en juillet 650 euros la semaine. Barrage de Villeneuve, route de l’Islon. 04 90 15 15 90. ile-des-papes@campeole.com.

H036. Voilà une auberge de jeunesse située rue de la République, en plein centre donc. Bien tenue, cette auberge niche dans un immeuble du XIXe, avec mobilier contemporain et beaux parquets à l’ancienne. Esprit Globe Trotter et clientèle jeune. Les salles de bains sont partagées. chambres collectives pour 4 à 30 euros par pers environ. Coin bar, bibliothèque, petite restauration, kitchenette. Chambres privatives à partir de 45 euros en juillet. 17 rue de la République. Attention réservez absolument ! 04 32 40 50 60.

Résidence Les Cordeliers. Un appart-hôtel situé dans le centre historique d’Avignon, à 10 minutes à pied de la gare d’Avignon-Centre, du palais des Papes, de la place du marché principale et de la vieille ville. Ses studios et appartements indépendants comprennent une télévision, un coin repas, ainsi qu’une kitchenette équipée d’ustensiles de cuisine, d’un micro-ondes et d’un réfrigérateur. Local à vélos sécurisé sur place, parking public accessible à 50 mètres. Animaux admis. Équipements pour les personnes handicapées. Bar. compter 90 euros pour 2 pour 1 nuit pour 1 studio. 49 Rue du Portail Magnanen. 04 90 86 23 84

Hôtel Les Corps Saints**. Voici un petit hôtel à prix doux, dans une rue jadis dévolue à la prostitution (les corps saints)… Coquet, bien décoré, au calme. climatisation et salles de bains rénovées dans toutes les chambres, patio. bon rapport qualité prix pour sa catégorie. Doubles à 90 euros en juillet. 17 rue Agricol Perdiguier. 04 90 86 14 46.

Hôtel Boquier*. Encore un petit hôtel bien tenu, au charme de province. bien situé puisqu’à deux pas de l’Office de Tourisme et de la rue de la Ré. Chambres décorées à thème. Accueil sympa. Doubles 94 euros en juillet. 6 rue du Portail Boquier. 04 90 82 34 43.

Hôtel Mignon**. Situé rue Joseph Vernet, à deux doigts de la Place Crillon et de la Place de l’Horloge, un petit établissement sympa, 16 chambres refaites et toutes mignonnes. Très bel accueil. Doubles 100/110 euros en juillet. 12 rue Joseph Vernet. 04 90 82 17 30.

On évite :

le camping Bagatelle, sur l’Île de la Barthelasse : très cher, bruyant, visiblement destiné à une clientèle de bofs en camping-cars et caravanes désireux de s’encanailler quelques jours « au Festival », comme ils disent. Le tout servi par un accueil désagréable et des conditions de camping plus qu’insatisfaisantes. Vraiment en cas de repli si pas d’autre solution.

De moyen+ à pas donné :

Chambres d’hôtes la Banasterie. Très bien situé, à deux pas du Palais et sa Cour d’honneur, à deux cent mètres des halles et de la Place Pie, à quelques pas du cinéma Utopia ou du Théâtre Golovine, voilà un lieu de charme, sis dans une vieille demeure du XVIe siècle. Il dispose de deux chambres et trois suites, à réserver longtemps à l’avance car pris d’assaut en juillet.  Doubles 145 à 165 euros. 11 rue Banasterie.04 32 76 30 78 / 06 02 55 63 03.

Hôtel de Garlande***. En plein centre, à deux doigts de la Place Saint Didier et à cent mètres de la Place de l’Horloge, voici un établissement de charme très bien tenu. Chambres climatisées et bien décorées. Excellent accueil. Doubles de 79 à 149 euros. 20 rue galante. 04 90 80 08 85.

Hôtel Le Bristol***. En bas du cours Jean Jaurès (rue de La République), à deux doigts de l’Office de Tourisme et la gare centre. hôtel classique à la jolie ambiance surranée. Grand confort et accueil professionnel. Doubles de 90 à 220 euros en juillet. 44 cours Jean Jaurès. 04 90 16 48 48.

Chambre d’hôtes Péniche Althéa. Sur le Rhône donc, une péniche amarrée sur l’Île Piot, à gauche du Pont Dalladier en venant de la porte de l’Oulle. De l’autre côté, à droite du pont, c’est la Barthelasse. Un lieu à l’atmosphère marinière qui dispose d’une seule chambre. Très bon accueil. Vue depuis le pont sur le Palais des Papes et les remparts de la vieille ville. Chambre 110 euros en juillet. Chemin de l’Île Piot. 06 75 69 23 30. 

Central hôtel***. Situé rue de la Ré (quasi en face du Monop), bien placé donc pour vadrouiller. Petit hôtel sympa et tout confort, le Central dispose de 34 chambres très correctes, d’un bar à vin et d’un patio intérieur. Une terrasse pour les petits déj. Chambre double 150 euros en juillet. 31 rue de la République. 04 90 86 07 81.

Hôtel Médiéval**. A deux pas des halles et de la place pie, et à deux cent mètres du Palais, dans une vieille ruelle bordée d’hôtels particuliers. Hôtel très correct et confort, qui loge souvent de nombreux artistes. Doubles à 128 euros en juillet. 15 rue petite Saunerie. 04 90 86 11 06.

Hôtel Danieli***. Au coeur de la rue de la Ré, un hôtel tout confort mais simple. Palais des Papes à 200 mètres. Chambres agréables et accueil souriant. doubles à 169 en juillet. 17 rue de la République. 04 90 86 46 82.

Maison d’hôtes La Maison de Fogasses. Très bel hôtel particulier avec un grand jardin très agréable, au coeur des rues piétonnes. Palais à 500 mètres, Halles à 300 mètres et à deux pas de la belle place Saint Didier. 5 appartement superbes, très déco, de 60 à 120 m2. Accueil charmant. Restauration. Appartements de 160 à 290 euros en juillet. 37 rue des Fourbisseurs. 04 90 87 25 02.

On évite :

La prétentieuse et chère maison d’hôtes « Au coeur d’Avignon« , très surévaluée pour pas grand chose, située dans une des rues les plus sales d’Avignon, infestée de rats, de canettes de bière des zonards et des papiers gras de la pizza d’à côté, et qui plus est, squattée en juillet par les queues envahissantes du Théâtre Notre Dame, l’un des pires d’Avignon, dont les « clients » bruyants et impolis macèrent sous le cagnard des heures durant sous les fenêtres de cet hébergement surfait.

De très bien à plus que bien :

Hotel Cloître Saint Louis****. Situé à côté des bureaux du Festival IN, voici une belle adresse de 82 chambres et 6 suites, installé dans un ancien noviciat jésuite, à deux pas de l’Office de Tourisme. Chambres très contemporaines et épurées. Piscine et Jardin. Restauration et Parking. Animaux acceptés. Doubles de 95 à 400 euros. Suites de 300 à 500 euros. 20 rue Portail Boquier. 04 90 27 55 55.

Mercure Cité des Papes****.  Sur la Place de l’Horloge, à deux doigts du Palais et de l’Opéra. Bel hôtel classique, au confort d’un 4 étoiles. Le plus, sa situation exceptionnelle. 86 chambres à la déco sobre et contemporaine. Accueil pro et souriant. Animaux acceptés. Son petit frère Mercure est à trois cent mètres, en contrebas du quartier de La Balance. Doubles de 160 à 240 euros. 1 rue Jean Vilar. 04 90 80 93 00.

Hôtel d’Europe*****. L’hôtel de légende d’Avignon, qui abrite depuis sa création les étoiles du Festival comme les personnalités de ce monde : présidents, rois et princesses, écrivains et artistes : Victor Hugo, Chateaubriand, Tenesse Williams, Jackie Kennedy y ont logé. Bref, The Hôtel de référence. Cette grande bâtisse avignonnaise date de 1580 et fut la résidence du Marquis de Graveson. On y rentre par un porche qui traverse un patio fleuri et ombragé qui l’été abrite les tables des convives. Les chambres raffinées ont gardé le charme d’antan et sont éclairées par de grandes fenêtres qui les inondent de lumière. Personnel hyper professionnel et prévenant. Un salon de thé, un bar ouvert très tard le soir, et l’excellent restaurant étoilé La vieille Fontaine complètent le cadre délicieux de cet hôtel hors-normes, au charme typiquement avignonnais. Doubles de 225 à 590 euros. Suites de 780 à 1200 euros. Petit déjeuner 25 euros. 12 place Crillon. 04 90 14 76 76.

Hôtel La Mirande*****. L’autre grande référence d’Avignon. Niché au pied du Palais des Papes, lui aussi fréquenté par les artistes du IN et l’intelligentsia comme les par les puissants de ce monde, ce très bel hôtel particulier du XVIIIe est notre adresse préférée, pour son charme comme pour la qualité de son restaurant une étoile au Michelin. On est dans une ambiance hors du temps. Les salons donnent directement sur le patio, véritable jardin d’hiver très lumineux avec sa verrière et ses plantes. Le jardin d’extérieur, avec vue sur le derrière du Palais, est l’endroit idéal pour le petit dej ou l’apéro. 26 chambres délicieuses, décorées avec soin dans l’esprit dix-huitième, avec des rééditions de tentures de l’époque. Accueil évidemment excellent et très professionnel et cerise sur le gâteau une table étoilée remarquable.Tout concourt à faire de cet hôtel le point de chute chic et intemporel au coeur du Festival, à deux pas de la Cour d’Honneur. Doubles de 395 à 780 euros. Suites de 940 à 1360 euros. 4 place de l’Amirande. 04 90 85 93 93.

Prieuré Baumanière *****(Villeneuve). Cousin du fameux Baumanière des Baux de Provence où officie le chef 3 étoiles Glenn Viel, ce Prieuré-là , pile au coeur de Villeneuve, est un cinq étoiles méritées, discrètement abrité dans un somptueux hôtel particulier XIVe siècle. Un cocon de luxe et d’élégance, raffiné et reposant, à quelques minutes en voiture de la Cité des Papes. Ancienne terre des rois de France du temps de la Papauté, Villeneuve était la cité-refuge des cardinaux avignonnais, qui y possédaient là leurs fameuses livrées cardinalices richement décorées. Ce Relais & Chateaux possède 38 chambres et des suites raffinées et contemporaines, une terrasse fleurie et arborée et une fameuse table emmenée par le chef Marc Fontane, une étoile au Michelin. Bref, une de nos adresses préférées, pour un séjour luxe, calme et volupté au coeur de la cité cardinalice, à deux pas de la Chartreuse, haut-lieu du Festival d’Avignon. Doubles à partir de 190 euros. Suites à partir de 290 euros. 7 place du Chapitre, Villeneuve. 04 90 15 90 15.

DANS LES ENVIRONS D’AVIGNON

Au-delà de Villeneuve, la banlieue chic d’Avignon à 5 mn en voiture et très bien desservie par les bus, il est plutôt conseillé de s’éloigner un peu plus des remparts dans les paysages de la Provence où vous trouverez hébergements et restaurants sympas tout en profitant d’un cadre typique et agréable, loin de la fournaise avignonnaise.

Châteauneuf du Pape. A quinze minutes d’Avignon, et un peu moins du Théâtre antique d’Orange où se déroulent chaque année les fameuses Chorégies, Châteauneuf est idéalement placé. L’ancienne résidence de campagne des Papes d’Avignon est désormais mondialement renommée pour son grand cru en Côtes du Rhône. C’est d’ailleurs le Pape Jean XXIII qui le premier, a fait planter ces coteaux remarquables aux galets ensoleillés qui donnent tout le corps puissant du nectar divin. Ce fut aussi la première AOC de France, en 1936. Mais au-delà, Châteauneuf est un village charmant, marqué par une histoire architecturale ancienne, judicieusement placé en bord de Rhône, et bien sûr abondant en Domaines à visiter et … à déguster (avec modération, certes).

Quelques adresses de moyen à un peu moins donné :

Camping L’Art de vivre. Au bord d’un bras du Rhône, ce camping ombragé est un havre de fraîcheur dans la canicule de juillet. Une pinède à point nommée abrite 91 emplacements ainsi que des chalets, roulottes et autres bivouacs… Une très bonne adresse à quelques encablures du OFF d’Avignon étouffant. Piscine, bar-resto. Forfait à partir de 30 euros pour 2. 969  chemin de l’Islon Saint-Luc, Châteauneuf du Pape. 04 90 02 65 43.

Chambres d’hôtes Espace de l’Hers. A 4 kilomètres du village, 4 jolies chambres dotées de tout le confort composent cet établissement au coeur des vignes. Une jolie adresse sise dans un domaine qui fut jadis un relais de halage. Accueil charmant. Restauration table d’hôtes. Doubles de 100 à 200 euros en juillet. Réservations conseillées. Chemin de l’Hers, Châteauneuf du Pape. 06 22 65 41 18.

Dans les Alpilles :

Saint Rémy de Provence (et alentours). Le spot incontournable (et chic) de la provence véritable, très touristique en été forcément, mais restée vivante et authentique : marchés provençaux, vieille ville à visiter, terrasses ombragées où côtoyer la gentry locale et internationale. Le tout au pied des Alpilles et au coeur de la Provence éternelle, à 20 mn des remparts.

De prix doux à moyens + :

Mas de Nicolas. Un beau camping très fleuri, aux emplacements ombragés et herbeux. Piscine et balnéo, berbecue, laverie, snack et épicerie et surtout pas d’animations ! Bref, un endroit tranquille où se ressourcer après une folle journée dans le OFF. Location de mobil homes également. 166 emplacements. Emplacement tente entre 30 et 80 euros. Avenue Plaisance du Touch, Saint Rémy. 04 90 92 27.

Pégomas. Un camping à 700 mètres du centre ville. prestations classiques. Accueil professionnel. 105 emplacements ombragés et herbeux pour certains, piscine, snack, laverie, boulodrome. Pas d’animations. Très calme. Compter de 20 à 30 euros par empl. Chemin de Pégomas, 3 avenue Jean Moulin, Saint Rémy. 04 90 92 01 21.

Le Chalet Fleuri**. Un petit hôtel de charme, à 300 mètres du centre, sis dans une maison de maître du XIXe. Chambres rénovées et meublées déco, climatisation, jardin et piscine. très calme. Restauration. Doubles de 80 à 140 euros. 15 av. Frédéric Mistral, Saint Rémy. 04 90 92 27 22.

Hôtel l’Amandière***. A 700 mètres du Centre, sur le chemin qui mène à la Crau de St Rémy et dans la colline, une grande maison avec jardin, piscine et divers salons où se poser. Chambres confortables, spacieuses et climatisées. accueil sympa. Repas à la commande. Doubles de 85 à 165 euros. Avenue Théodore Aubanel, Saint Rémy. 04 90 92 41 00.

Hôtel Les mazets de Marie***. A 7km de St Rémy sur la route d’Avignon, sur la commune d’ Eyragues, une dizaine de petits mazets à louer à la nuit. Jolie pelouse donnant sur la piscine sous les grands pins. Chambres très confort à la déco provençale, climatisation, cuisine d’été à dispo pour les hôtes. Doubles de 78 à 138. 450 avenue du 8 mai, Eyragues. 04 90 94 25 63.

Camping les Micoucouliers. A Graveson,aux portes d’Avignon, à 10 mn des remparts direction Arles et 15 mn de Saint Rémy, un joli camping avec 100 emplacements ombragés. Très bel accueil. Piscine, volley, animaux acceptés (en laisse), location de mobil homes. Emplacement entre 30 et 70 euros. 445 route de Cassoulen, Graveson. 04 90 95 81 49.

Chambres d’hôtes Domaine de Fontbelle. Toujours à Graveson, un vrai mas du XVe siècle poussé en campagne, avec quelques chambres soigneusement décorées et un accueil sympa. Jardin et piscine. Une chambres d’hôtes familiale et authentique à quelques encablures du OFF. Doubles à partir de 110 à 130 euros. 4134 ancien chemin d’Arles (par la D 80), Graveson. 06 08 01 24 92.

Plus chic :

Hôtel Gounod****. Un hôtel que le célèbre compositeur de « Mireille » a habité quelques temps pour écrire ce thème célébrisssime. Au coeur de Saint Rémy, cet établissement coche toutes les cases du confort hôtelier et un peu plus même. Une déco baroque orne cet ancien relais de poste. Chambres très arty et parfois même exhubérantes. Jardin, piscine, parking (payant). Excellent accueil. Doubles de 109 à 245 euros. 18 place de la République, Saint Rémy. 04 90 92 06 14.

Le Mas d’Aigret. Au pied du village des Baux de Provence, à 6 km du centre de Saint Rémy, une adresse sympa avec vue sur les champs d’oliviers et le rocher des Baux. A deux pas des Carrières de Lumières. Chambres confortables avec terrasse ou balcon, certaines avec vue, et même deux chambres troglodytes ! Piscine, Jardin, parking, et un bon resto sur place. Doubles de 120 à 170 euros. D 27A en direction de Maussane depuis le village des Baux de Provence. 04 90 54 20 00.

La Bastide d’Eygalières : Une bastide provençale dans un des plus beaux villages des Alpilles, à quelques minutes de Saint Rémy. Chambres à l’esprit provençal, jardin au milieu des pins et des oliviers,  piscine, locations de vélos. Une belle adresse qui fait également resto. Accueil hyper pro. Doubles de 90 à 200 euros. Depuis D 24B (route d’Orgon), 765 Chemin de PesteladeEygalières. 04 90 95 90 06.

Dans le pays des Sorgues :

Au presque pied du Luberon, à proximité du Mont Ventoux et des Monts de Vaucluse, le pays des Sorgues, appellation contrôlée, regroupe quelque villages typiques dont le plus connu est bien évidemment L’Isle sur la Sorgue, temple des  antiquailleries (hors de prix -et même pure arnaque- mais le second marché d’antiquaires et brocante de France après Saint-Ouen) et Mecque du tourisme friqué néerlandais, belge, allemand et anglo-saxon.

Le Thor : Sur la route de l’Isle, un petit village charmant drivé par un maire écolo et qui a conservé ses remparts médiévaux et possède un joli auditorium. A 18 bornes d’Avignon et contigu de L’Isle sur la Sorgue, un coin sympa où se poser pour affronter le festival en toute tranquillité. Marchés, concerts, bars et restos animent ce village très bien placé, à quelques encablures d’Avignon, du Luberon et du Ventoux.

Une adresse chic :

Le Coeurisier. Une très belle adresse pour festivalier garni du porte-feuille. Un mas du XVIIIe vous accueille avec toute sa provençalitude, joliment mise en valeur. Chambres décor très confortables et accueil « comme à la maison ». 5 chambres seulement, donc résas obligatoires.  Doubles à 125 euros, petit dej inclus + 2 gites 4 personnes à 700 euros. 1743 chemin des Coudrières, Le Thor. 04 90 27 19 10.

L’Isle sur la Sorgue : A une trentaine de minutes des remparts, voici un joli endroit où poser ses valises le temps du Festival. Un ancien village de pêcheurs né au XIIe siècle et célèbre pour ses petits canaux et ses roues à aube, qui abrite le second centre d’antiquaires de France et l’un des plus gros d’Europe (450 boutiques), réputé pour sa cherté (forcément le gros de leurs clients sont américains ou propriétaires de résidences luxueuses dans le Luberon ou les Alpilles). Une petite ville touristique  mais qui a su conserver son charme et sa qualité de vivre, et même, en dépit du tourisme, une certaine authenticité… En tout cas, un bien joli spot pour y passer quelques nuits reposantes loin du tumulte avignonnais.

De prix doux  à moyen + :

Camping La Sorguette : A 2 km du centre, un camping plutôt sympa en bord de Sorgue, bien ombragé. Des yourtes, des pods et des cabanes perchées complètent les 164 emplacements pour tentes, caravanes et camping cars. Gaffe : il y a des animations… Sinon, Canöé, pêche, épicerie et food truck. Egalement fait de la location de vélos. Forfaits entre 20 et 30 euros pour 2 pour un emplacement. Pas mal. 871 route d’Apt, L’Isle sur Sorgues. 04 90 38 05 71.

Hôtel les Terrasses de David et Louisa : En plein centre, voilà un joli hôtel bien situé, mais qui ne compte que 8 chambres. Donc à réserver impérativement. Sinon, chambres très confort avec clim, bien rénovées et décorées, restauration à l’ardoise sur demande et accueil très avenant. Compter 95 à 105 la double en juillet. 2 avenue Charles de Gaulle, L’Isle sur la Sorgue. 04 90 38 03 16.

Le Pont des Aubes : Sur la route d’Apt, à quelques km du centre, une jolie chambres d’hôtes qui n’en compte que deux. Déco néo-baba bobo. Accueil très sympa. Doubles 95 à 110 euros. 189 route d’Apt. 04 90 38 13 75.

Plus chic :

Domaine de Palerme. Camus y allait séjourner, choisissant cette halte comme étape avant de franchir la Combe de Lourmarin pour aller chez lui dans le village éponyme où il vivait une partie de l’année. Une grande bastide provençale dans un parc d’un demi-hectare, très belle demeure caractéristique de la Provence bourgeoise, somptueusement rénovée. 5 chambres seulement. Doubles de 150 à 290 pour 2 personnes, de 290 à 350 pour 4. Résas indispensables. 725 chemin de Palerme L’Isle sur Sorgue. 06 09 90 80 90.

Pernes les Fontaines : A quelques kilomètres de Carpentras et donc déjà au pied du mythique Ventoux, à 35 mn d’Avignon, voici un des plus beaux (gros) villages des alentours, où la vie semble s’écouler tranquillement au bord de la Nesque. Mais ne vous y détrompez pas : Pernes malgré sa sagesse apparente est un village très vivant : restos, bars, concerts, marchés, vide-greniers et autres festivités animent le village, surtout en été. Un joli endroit où séjourner, idéalement placé entre pays des Sorgues, Ventoux et Luberon et à côté de la ville de Carpentras, sa vieille cité et ses marchés.

De doux à moyen :

Camping les Fontaines* . Jolie vue sur le Ventoux depuis ce camping de 90 emplacements, logés sur 3,5 hectares.Au-delà des emplacements tentes et camping-cars, des chalets sont proposés à la location. Très grande piscine. Equipements complets pour un camping de cette catégorie : boulodrome, aire de jeux, restaurant… Une belle adresse. De 30 à 60 euros/jour pour un emplacement. Animaux acceptés. Chalets de 500 à 1800 euros la semaine. Route de Sudre, 125 chemin de la Chapelette, Pernes les Fontaines. 04 90 46 82 55.

De pas donné à plus chic :

La Margelle***. C’est dans un hôtel particulier en plein centre que cet hôtel-resto vous propose ses 7 chambres dont une suite de charme. Belle ambiance ancienne avec tomettes, escalier monumental et chambres confortables et déco. Le plus : un très bon resto qui vous accueille dans ces lieux avec élégance et authenticité. Bref, une jolie adresse au coeur de la Provence. Doubles 135 euros en saison. Suites de 160 à 195 euros. 56 place Aristide Briand, Pernes les Fontaines. 04 90 40 18 54.

Photo Christophe Raynaud de Lage – Hôtel La Mirande au Festival d’Avignon

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • mots-clefs / tags

    AFC Avignon 2011 Avignon 2012 Avignon Festival Off avignon Le Off avignonleoff avignonleoff.com Avignon Off Avignon Off 2011 Avignon Off 2012 Avignon Off 2013 Avignon Off 2014 Avignon OFF 2015 Avignon Off 2016 Avignon OFF 2017 AVIGNON OFF 2018 AVIGNON OFF 2019 Avignon OFF 2021 AVIGNON OFF 2022 Festival d'Avignon Festival d'Avignon 2011 Festival Off d'Avignon Off 2011 Off 2012 Théâtre
  • Chercher par artiste ou catégorie