AVIGNON OFF 2018 : CE QUE NOUS IRONS VOIR EN PRIORITE

LEBRUITDUOFF.COM – 2 juillet 2018

AVIGNON OFF 2018 : DOSSIER SPECIAL OFF 2018, NOTRE PREMIERE SELECTION.
90 spectacles commentés, 30 recommandés

Et voici notre dossier spécial OFF 2018 ! Une programmation pléthorique, passée au crible affûté de notre rédaction, dont nous avons d’un commun accord extrait une première sélection que l’on espère au plus près de vos attentes. Parmi les spectacles que nous vous conseillons, certains ont déjà été vus et chroniqués par nos collaborateurs (cliquez sur « article »), d’autres nous ont paru mériter un focus (cliquez sur « focus »), d’autres encore nous inspirent la plus grande bienveillance, au vu de ce que nous connaissons du metteur en scène ou de la compagnie*.

Quelque 1538 spectacles sont attendus cette année, répartis sur 133 salles, dont la grande majorité sont de circonstance, ouvertes opportunément seulement en juillet sous le vocable usurpé de « théâtre ». Inutile de préciser que devant cette avalanche de propositions -pour ne pas dire pire- le spectateur a de quoi être un tantinet paumé**. C’est pourquoi LeBruitduOff.com chaque année publie sa pré-sélection avant l’ouverture du OFF. Cette année, nous l’avons fait avec un mois d’avance, en primeur sur LE BRUITDUOFF TRIBUNE, l’édition nationale et permanente du BDO… De quoi préparer nos lecteurs et festivaliers à l’établissement de leur propre programme, sans être obligé de se fader la « bible » illisible publiée par AF&C**, disponible de toutes façons qu’au dernier moment (quand ce n’est pas le jour même de l’ouverture !)…

Pour cette sélection, nous avions demandé à la quinzaine de salles « incontournables » du OFF, tant par la qualité habituelle de leur programme que par leur réputation, de nous transmettre en amont leur programmation, de manière à établir ce dossier dans les meilleures conditions.  Cette sélection de salles constitue en soi, pour le festivalier, l’assurance de planifier un OFF de qualité, sans trop de déceptions ni de déconvenues. Ce sont près de 90 spectacles ici cités, souvent commentés, de quoi largement se préparer à un OFF à bride rabattue !

Au chapitre des salles elles-mêmes, notons l’ouverture de deux salles de plus à La Manufacture, celle d’une salle supplémentaire pour le Gilgamesh comme pour La Factory, ex-théâtre de l’Oulle. D’autres salles ont également changé de mains, comme chaque année. C’est le cas par exemple du Théâtre Transversal, repris par Laeticia Mazzoleni (article)… Enfin, de toutes nouvelles salles ont ouvert, et de celles-là, nous ne connaissons pour l’instant évidemment rien.

Cette pré-sélection* est le fruit du décryptage à la loupe de l’ensemble de nos quinze collaborateurs présents sur le OFF ce juillet 2018. Elle est forcément subjective et purement indicative. Comme tout un chacun, nos rédacteurs peuvent se tromper eux-aussi !

Chaque année, LeBruitduOff « Avignon » voit plus de 250 spectacles et en chronique sous une forme ou une autre près de 200. Depuis 2010, lebruitduoff.com défend une idée militante d’un théâtre de qualité, quelle que soit la forme qu’il revêt : contemporain, classique, populaire, expérimental ou transdisciplinaire. Ce qui ne nous empêche en rien d’aller exercer notre curiosité partout, sans préjugé ni a priori. Mais cela en revanche nous conduit forcément à faire l’impasse sur tout ce que nous exécrons : le théâtre privé sans imagination (souvent « parisien »), les énièmes resucées de Molière, Goldoni et autres pitreries « Commedia del’arte » mal digérées, la  soi-disant « comédie », les détestables « stand-Up », « humour », « boulevard » et autres formes dénaturées de théâtre, à l’opposé de l’idée que nous nous faisons d’un Théâtre de création et d’imagination.

C’est cette même idée d’un Théâtre créatif, ouvert, volontiers imaginatif qui nous a conduit naturellement à ouvrir en octobre dernier notre édition nationale quotidienne, LE BRUITDUOFF TRIBUNE ****, qui répercute toute l’année la création théâtrale en France, à Paris et en Régions, mais aussi en Belgique et en Suisse francophones. Nous ne pouvons que vous inciter à prolonger ainsi le goût du festival toute l’année sur notre nouveau magazine, garant de l’esprit BDO qui vous sied si bien depuis 2010…

NOTRE PRE-SELECTION OFF 2018 :

Au 11-Gilgamesh, qui depuis qu’il a été repris voici trois ans s’affirme comme une salle avec laquelle compter, une programmation copieuse et de qualité, dont nous pouvons d’ores et déjà conseiller quelques spectacles : « Le Maître et Marguerite », un classique de Boulgakov revisité par Igor Mendjisky  (focus), « Love and Money », « Qui suis-je ? », « Vania », « Si Loin Si Proche », « Nous voir nous », « Ô toi que j’aime ou le récit d’une apocalypse », « ZONE » d’après Mathias Enard (focus), « Les Monstrueuses », « C’est bien au moins de savoir ce qui nous détermine à contribuer à notre propre malheur », « Faust » spectacle très visuel comme sait le faire le Collectif 8…

A La Manufacture, toujours à la pointe de l’excellence, une programmation fourmillant de découvertes, parfaitement auto-suffisante, telle un festival dans le festival, et toujours  l’une de nos préférées du OFF depuis 2010 : « Hedda » de Sigrid Carre Lecoindre & Lena Paugam, « Le voyage de Miriam Frisch » de Linda Blanchet (article), « Cent mètres papillon » de Maxime Taffanel & Nelly Pulicani (focus), « Heroe(s) » de Philippe Awat, Guillaume Barbot, Victor Gauthier-Martin, « Under Ice » de Falk Ritcher & Artūras Areima (focus), « La véritable histoire du Cheval de Troie » d’après Virgile de la cie Brozzoni, « Badbug » de Vladimir Maïakovski & Meng Jinghui, « These Are My Principles »… de Phil Hayes (nightshot), « Mes nuits avec Patti (Smith) » de Fannytastic (nightshot), « Letzlove – Portrait(s) Foucault » de Pierre Maillet (nightshot)…

Au théâtre des Halles, un des lieux « phare » du OFF, réputé pour son exigence et ses choix rigoureux : la dernière création de Timar « Les Carnets d’un acteur » avec l’excellent Charles Gonzales (article), le très bon « Hamlet » avec Gregori Baquet (article), mais aussi « Plus grand que moi », « La bataille d’Eskandar », « Vertiges », « Convulsions »… et bien sûr l’autre créa 2018 de Timar, « Lettre à un soldat d’Allah« .

Au Chêne Noir, lieu mythique du OFF, dispensateur d’un théâtre populaire et accessible, ce qui n’empêche en rien la qualité :  « La mort d’Agrippine » du très profond Daniel Mesguich, la dernière créa de Gérard Gelas « La P… respectueuse » (article), mais aussi « Le jour où j’ai appris que j’étais juif » de Georges Lavaudant, et peut-être  « Ich bin Charlotte »… Quant au « Avignon 68 » en deux parties de Caubère initialement prévu, il a été remplacé au dernier moment par son « Bac 68« , que l’on ne vous conseille pas (article)… Enfin,  par curiosité, la première pièce écrite et mise en scène par Julien Gelas « Le dernier homme »

Au Théâtre du Balcon, autre lieu « incontournable » du OFF, mené de main de maître par Serge Barbuscia, metteur en scène et comédien : « J’entrerai dans ton silence« , création 2018, mis en scène par Serge Barbuscia avec notamment Camille Carraz, qui traite de l’enfance « différente »,  « La mouette », « Bérénice » sur une mise en scène de Frédéric Fage… et peut-être aussi « Suite française » mis en scène par Virginie Lemoine…

Au Théâtre des Carmes, lieu historique du OFF, fondé par le regretté André Benedetto et depuis sa mort dirigé par son fils Sébastien : « L’auteur avec un acteur dans le corps » sur un texte du poète André Benedetto, mis en scène par Roland Timsit (focus), le très bon et poétique « L’homme seul » de Seb Lanz (article), mais aussi sans doute « La violence des riches », « L’ombre de la baleine », « Point d’interrogation » d’Irina Brook (focus), « Tempête »

A La Factory, anciennement Théâtre de L’Oulle, qui dispose maintenant d’une seconde salle (Salle Tomasi) à 2 pas d’Utopia et du Chêne Noir, spécialisée dans l’accueil de jeunes compagnies : « R pour résistance », « Loving the Alien », spectacle rock théâtral déjanté (focus), « Le Cercle de craie« …

Au Chien qui Fume, scène permanente d’Avignon dirigée par Danielle et Gérard Vantaggioli et « spot » incontournable du OFF : « Les petits adieux », mis en scène par Gérard Vantaggioli, ou le théâtre qui mire avec tendresse la vie de comédien, « Le mémento de Jean Vilar » (au petit chien),  « Il y a des jours où le mot moi devient insupportable »

Au Théâtre des Doms, la scène permanente de la création belge francophone à Avignon, financée par la Région Walonnie : « J’abandonne une partie de moi que j’adapte« , des ateliers du TNB de Bruxelles, « L’herbe de l’oubli« , « Pas pleurer« , et « Mal de Crâne« , de Louise Emö, Hamlet vs Eminem (focus)…

A L’entrepôt, géré par la compagnie avignonnaise « mise en scène », impliquée dans le tissu social de l’extra-muros : « Recits de mon quartier », « Le Déni d’Anna »

A Villeneuve en Scène, festival dans le festival, spécialisé dans le spectacle urbain et le théâtre de rue : « La Guerre des Salamandres » mis en scène par Robin Renucci, « BOXON(S) », « Jusqu’à n’en plus Pouvoir », « Khoroto », « Juste avant que la glace ne cède » et la Cie Pernette pour « La Figure du baiser » (focus)

Aux Hivernales, centre chorégraphique depuis 25 ans, fondateur du festival de danse éponyme, qui se tient chaque hiver bien sûr, l’excellente Cindy Van Acker qui donne « Knusa / Insert coins » à La collection Lambert (focus) et peut être « Feu » de la Cie La Vouivre, et « Inaudible » de Thomas Hauert…

Au Théâtre Golovine, l’autre (bon) lieu permanent de la danse à Avignon, institution avignonnaise fondée au siècle dernier par les danseurs étoiles Catherine et Georges Golovine et maintenant dirigé par Yourik et Christelle Golovine : « La géographie du danger » de Hamid Ben Mahi, un solo « coup de poing » adapté du roman d’Hamid Skif, écrivain, poète et journaliste algérien (focus) et « Echos » de la Cie Alexandra N’Possee…

Aux Hauts-Plateaux, salle connue pour ses concerts et spectacles musicaux, sise à La Manutention (au-dessus d’Utopia-Manutention), surtout vouée en juillet à l’expérimentation croisée Théâtre, Danse, Musique  : « Salir » de Corinne Spitalier et Clara Prieur, « Go, Go, Go said the bird » de Camille Mutel (focus)…

Au Théâtre La Luna, autre scène renommée du OFF d’Avignon depuis 28 ans, dont l’intrépide et entreprenant fondateur Stéphane Marteel  hélas nous a quittés brutalement l’an passé, l’excellent  « Les Passagers de l’Aube« , déjà vu en 2017 mais à revoir absolument  (article) …

Dans les autres salles, en vrac : au Petit Louvre « L’Avalée des Avalés » de Lorraine Pintal et « Regardez la neige qui tombe » de Philippe Mangenot (article), au Théâtre transversal, « Un garçon d’Italie » et « Mu » de Fabrice Melquiot, mis en scène par Laetitia Mazzoleni (article),  à Présence Pasteur, le très bon « Eloge de l’amour » d’après Badiou sur une mise en scène de Caroline Ruiz (article), et peut-être « Pulvérisés » d’Alexandra Badéa, aux Béliers « Penser », au Théâtre Notre-Dame, on ira voir  « Sacco & Vanzetti » de Dau et Catella, reprise par Catella sans Jacques Dau, hélas décédé l’an passé, mais avec François Bourcier, au Théâtre Buffon, ce « Scapin » pour ceux qui ne conçoivent pas le OFF sans se faire un Molière (article), au Partout, le désopilant  » Après tout, libre à vous d’aimer le mauvais théâtre  » du collectif poissondejuillet, à la Condition des Soies, peut-être « Le dernier jour d’un condamné » avec William Mesguich,  mais surtout pas « L’Idiot » survolté et inutile de Thomas Le Douarec (article), à La Scierie, peut-être « Mille aujourd’hui » « théâtre concert contemplatif », à Artéphile « La Magie lente » mis en scène par Pierre Notte (article) et « ClaudelKahloWoolf » (article)…

Nos recommandations spéciales : Heroe(s), La véritable histoire du Cheval de Troie, Cent mètres papillon, Badbug, Le voyage de Miriam Frisch, Mes nuits avec Patti (Smith) (La Manufacture), Le Maître et Marguerite, ZONE et Vania (11-Gilgamesh), Eloge de l’amour (Présence Pasteur), Lettre à un soldat d’Allah, Hamlet et Les carnets d’un acteur (Théâtre des Halles), Le jour où j’ai appris que j’étais juif (Chêne Noir), Go, Go, Go said the bird (Hauts-Plateaux), MU (Théâtre Transversal), Loving the Alien et R pour Résistance (La Factory), Knusa / Insert coins (Collection Lambert), La Figure du baiser (Villeneuve en scène), L’homme seul  (Théâtre des Carmes), J’entrerai dans ton silence (Théâtre du Balcon), Les petits adieux (Chien qui fume),  La géographie du danger (Théâtre Golovine), Les Passagers de l’Aube (La Luna), J’abandonne une partie de moi que j’adapte et Mal de crâne (Théâtre des Doms), Regardez la neige qui tombe (Petit Louvre),  La magie lente (Artéphile)..

Bon festival 2018 à tous,
et que le Théâtre cette saison en sorte réconforté !

La rédaction

* Dossier « in process », sujet à réévaluation, compléments et ajouts jusqu’au 6 juillet

** Le « Programme » papier du OFF édité par AF&C, disponible toujours au dernier moment, n’est en fait que le catalogue des communiqués de presse et autres « prière d’insérer » élaborés par les compagnies elles-mêmes, ou par les théâtres qui les accueillent. Communiqués et insertions payants, faut-il le préciser. Autant dire qu’il est plutôt impossible pour le festivalier lambda de se faire une idée objective à la seule lecture de ce document publicitaire qui pratique l’auto-promo sans une once de recul critique, mal fichu et mal indexé, d’autant que son bon kilo de papier le rend tout à fait impraticable à la consultation, encore moins au transport sous les cieux du juillet avignonnais !

*** Pour le programme du « IN », nous vous suggérons de consulter la sélection toujours pertinente de nos confrères d’INFERNO, qui couvre chaque juillet l’intégralité du Festival « IN » d’Avignon : CLIQUEZ ICI

**** Chaque jour sur http://lebruitduofftribune.com

Image : « La Conférence des oiseaux » de Guy Pierre Couleau, qui ne figure pas dans le OFF d’Avignon, mais a été donnée en juin au festival Le Printemps des Comédiens de Montpellier.

Publicités

Attention, nos commentaires sont modérés : pas d'auto-promo ou de pub déguisée, ça ne passera pas. Pas plus bien sûr que les insultes. Merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • J’Y VAIS / JE FUIS

  • LE BRUIT DE LA BOUCHE

  • mots-clefs / tags

  • Chercher par artiste ou catégorie